Note de lecture : Workflow Management, par Wil Van der Aalst & Kees Van Hee

Note : 6 ; Une référence, certes, mais aussi un texte aride !

Soyons clair dès le début : ce livre fait autorité sur les fondamentaux des Workflow et est écrit par la plus grande autorité reconnue en le domaine. D’ailleurs le livre débute ses deux premiers chapitres en posant les bases des concepts fondamentaux des Workflows : tâches, work items et activités, mais aussi les réseaux de Pétri, bien entendu.

Le chapitre 3 s’attaque à la gestion des workflows : l’alignement des ressources et de l’organisation sur les workflows, ainsi que l’adéquation de ceux-ci par rapport aux objectifs et aux coûts. Cette étude est complétée par le chapitre 4 qui couvre l’analyse de pertinence et de performance des workflows.

Si ces 4 premiers chapitres couvrent la théorie, la pratique arrive avec le chapitre 5 qui présente les architectures de systèmes de Workflow, le chapitre 6 qui lui fait suite s’attaque à l’aspect méthode. Une partie qui aurait aussi bien pu être oubliée car elle apporte assez peu ici. L’étude de cas qui termine l’ouvrage est une bonne idée, mais elle est peu passionnante aussi bien par le fond que par la forme.

On notera enfin les 2 annexes : la première destinée aux fondamentaux mathématiques ravira les plus courageux (je n’en fais visiblement pas partie) et la seconde assez courte dédiée à la représentation des workflows avec UML.

Lire la suite

Note de lecture : Essential Business Process Modeling, par Michael Havey

Note : 7 ; Un titre trompeur, mais sinon un excellent tour d’horizon des langages de processware…

Commençons par clarifier un point important : ce livre ne traite pas de « business processes », pas plus qu’il n’aborde la modélisation métier. Hélas, ce terme a été kidnappé et est devenu depuis consacré, par les éditeurs d’infrastructures d’échanges et d’orchestration. Ce point traité, nous allons voir que ce livre, divisé en 3 parties, recèle beaucoup de bonnes surprises.

La première partie est consacrée aux fondamentaux du « BPM », historique et fondements théoriques. En effet, les standards du BPM s’appuient globalement sur 3 principes théoriques (au choix ou de façon complémentaire) : les réseaux de Pétri, le Pi-calcul (je vous garanti que celui-ci n’est pas facile à capter) et les diagrammes d’état-transition.  Si les fondements théoriques permettent de comprendre les paradigmes développés par les moteurs de processware, les process patterns permettent de comprendre les briques de base de l’orchestration et aussi de classifier les normes d’orchestration de process en fonction de leur support des 24 process patterns présentés.

Lire la suite

Quand Tom Baeyens inaugure le BPM Professional Group

Quand on pense BPM et Open-Source, on pense toute de suite à jBPM ou Activiti ! Derrière ces 2 projets, un même homme : Tom Baeyens ! On ne pouvait rêver mieux pour inaugurer le BPM Professional Group au zLocalHost de Zenika ! Ce ne sera pas le seul intervenant de cette soirée, car Fayçal Mehrez viendra nous parler d’indicateurs de performance en entreprise et de l’usage de BPM dans ce cadre !

A la découverte d’Effektif, avec Tom Baeyens !

Effektif, c’est la nouvelle structure de Tom Baeyens, qui s’éloigne maintenant d’Activiti et Alfresco pour une nouvelle aventure. Mais ce n’est pas pour faire la promotion de son outil qu’il sera là ce soir, mais bien pour nous parler de BPM.

image

Lire la suite

Note de lecture : Activity in Action, par Tijs Rademakers

Note : 7 ; Un bon ouvrage au standard « in action » pour accompagner une immersion dans Activity, malgré quelques frustrations.

Activity, c’est le « spin off » de JBPM par ses créateurs. Mais, ainsi qu’il est expliqué en introduction, ce n’est pas un fork mais une réécriture complète, avec les choix de conception que l’équipe aurait voulu prendre à l’époque !

Mais revenons au livre. L’auteur est un des comiters principaux du projet, ce n’est pas non plus un auteur débutant. Tout ce présente donc sous les meilleurs auspices pour commencer. La prose est conséquente : 400 pages sur 15 chapitres distribués en 4 parties inégales. Il est temps de rentrer plus en profondeur.

Les quelques 80 pages de la première partie regroupent 4 chapitres et sont une introduction à BPMN 2.0 et Activity. On commence par une présentation générale d’activity, de son architecture et l’incontournable « hello world » précédé d’une installation basique. C’est réussi. Le chapitre suivant a pour but de nous présenter BPMN 2.0. C’est fait avec pédagogie et bien illustré, mais aussi assez superficiel et on sort de là un peu frustré. La présentation de l’outillage Activity est un peu touffue, probablement parce que cet environnement l’est aussi un peu : il manque d’homogénéité et est un peu de pièces rapportées. Espérons que cela s’améliore à l’avenir.

Lire la suite

Note de lecture : Business Process management with JBoss jBPM, par Matt Cumberlidge

Note : 3 ; Ciblant l’analyste, un ouvrage trop superficiel et d’avantage focalisé sur le processus de réalisation que sur l’outil ! Dommage.

Difficile de faire autrement que de comparer ce livre à son pendant adressant OSWorkflow ! Même type d’ouvrage, même éditeur et même taille, l’auteur du premier est même relecteur du second. Bref, deux ouvrages courant dans la même catégorie ! Mais autant j’ai été accroché par le premier, autant j’ai été déçu par celui-là. Explications.

En réalité, dès le départ, on s’aperçoit que cela va être difficile : le premier chapitre n’évoque guère jBPM en guise d’introduction. On y évoque plutôt le processus d’analyse et de modélisation. Va pour les 20 premières pages.

Le second chapitre évoque de manière plus détaillée le processus de modélisation du BPM à l’aide d’une étude de cas ici introduite. Ce livre n’étant pas réellement un ouvrage de BPM, le traitement de ce sujet est quelque peu léger, sinon naïf. Et l’on est arrivé page 52 (sur 200) et toujours pas de jBPM à l’horizon.

On en parle enfin au chapitre 3, où tout le processus d’installation et de configuration est détaillé, un peu trop à la façon « pour les nuls » à mon goût. Mais on finit quand même par aborder le sujet qui m’intéresse ici en premier lieu, c’est-à-dire jPDL (on est quand même page 74). Au final nous avons quand même droit ici à 25 pages de matière réellement pertinente.

Le chapitre 4 évoque l’interface utilisateur, c’est-à-dire les formulaires JSP que l’on peut construire directement sur la plateforme jBPM.

Le chapitre 5 revient sur le leitmotiv des auteurs : le processus de développement. Nous avons toutefois droit à 7 pages particulièrement intéressantes sur l’intégration de systèmes : juste de quoi nous mettre l’eau à la bouche, mais clairement pas assez pour nous délivrer une information pertinente et utilisable !

Le chapitre 6 « proof of concept implémentation » noie pas mal d’informations importantes sous couvert de processus de développement (encore lui), mais sont toutefois évoqués : configuration, déploiement et même monitoring et BAM avec la plateforme SeeWhy. Ce dernier volet est tout à fait intéressant, à la fois par l’évocation de SeeWhy que par le fait que l’intégration en est bien décrite.

Le dernier chapitre sur le « process improvement » n’est que du bla-bla, oubliez-le.

Bref, ce livre est une grosse déception, je n’y aie trouvé que 50 à 60 pages d’informations utiles. D’un autre coté je n’ai pas ici une couverture complète du sujet me permettant de jauger si cet outil correspond à mes besoins. Je doute que vous-même y trouviez votre bonheur.

image

Référence complète : Business Process management with JBoss jBPM, a practical Guide for Business Analysts – Matt Cumberlidge – Packt publishing 2007 – EAN: 9 781847192 36 3

Business Process Management with Jboss Jbpm

https://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/184719236X?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Note de lecture : OSWorkflow, par Diego Adrian Naya Lazo

Note : 7 ; Un tour d’horizon clair concis et efficace

Est-il possible de faire un tour d’horizon introductif d’OSWorkflow en moins de 200 pages ? De toute évidence : oui, et cela sans faire particulièrement de concessions au sujet traité. Cet opuscule est en effet découpé en 8 chapitres, chacun focalisé sur une facette précise.

Le premier chapitre, comme il se doit traite de la vue d’ensemble d’une SOA animée par un moteur d’orchestration et de la vue de cette architecture par le WfMC. 20 pages suffisent à cela.

Le second chapitre nous donne déjà toutes les clés sur les capacités d’OSWorkflow en nous présentant les éléments les plus importants de la définition d’un workflow avec OSWorkflow et comment le tester !

A partir du chapitre 3, on rentre dans des aspects plus pointus : écrire du code Java qui s’interfacera avec le moteur de Workflow ! Les choses sont exposées simplement et progressivement, on n’est jamais perdu.
Le chapitre 4 termine les aspects applicatifs généraux en évoquant l’intégration du moteur au sein d’une application.

C’est à partir du chapitre 5 que sont traités les aspects avancés. Ils ouvrent de nouvelles perspectives et sont rafraichissants sur ce point. Le chapitre 5 (justement) est un bon essai en ce sens, mais tout en donnant une bonne idée sur ce qu’est l’intégration d’un moteur de règles, il n’est guère convaincant. Et quitte à parler Open-Source, pourquoi ne pas avoir plutôt évoqué Jess ?

L’intégration de Quartz, évoquée au chapitre 6 est plus intéressante, car elle permet d’imaginer des architectures non seulement basées sur des workflows, mais également asynchrones . Là encore les exemples sont suffisamment simples et complets pour donner une bonne idée de la chose.

J’ai particulièrement apprécié le chapitre 7 et son traitement des CEP (complexe events processing) avec ESPER. C’est en fait la première fois que je vois évoqué concrètement la mise en œuvre de ce concept. Bravo !

Le chapitre 8 est un peu l’inattendu de cet ouvrage, puisqu’il ne traite rien de moins que le BAM ! L’implémentation est faite avec Pentaho BI (qui est plutôt une suite qu’un framework Open-Source), mais l’ensemble est convaincant.

Voici donc un opuscule qui remplit globalement ce que l’on attend de lui : un tour d’horizon du moteur de workflow, avec des exemples. Il vous sera incontestablement utile si vous souhaitez mettre en œuvre OSWorkflow, mais seulement au début, car il limite ses ambitions aux aspects introductifs, ce qui constitue le point faible du livre.

image

Référence complète : OSWorkflow, a guide for Java developers and architects to integrating open-source Business Process Management – Diego Adrian Naya Lazo – Packt Publusing 2007 – EAN : 978 1 847191 52 6

Osworkflow: A Guide for Java Developers and Architects to Integrating Open-Source Business Process Management

https://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/1847191525?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Note de lecture : BPEL pour les services Web 2ème édition, par Matjaz B. Juric, Benny Mathew & Poornachandra Sarang

Note : 4 ; Hélas assez ennuyeux.

BPEL est, en quelque sorte, le modèle d’exposition du SOA. Ni les produits ni les ouvrages ne se bousculent pour autant au portillon, toutefois. J’étais donc assez content d’avoir mis la main sur un de ces livres, celui-ci étant traduit en français, en prime ! J’avoue ne pas en avoir eu pour mon argent (il faut aussi dire que le livre est particulièrement cher).

Le livre se découpe en deux grandes parties : la première est consacrée à la description de BPEL, avec une assez longue introduction sur les Web Services, la seconde est dédiée au survol de deux outils : Oracle BPEL Server et Microsoft Biztalk, ce dernier n’étant traité que de façon superficielle.

La première partie (celle sur BPEL), débute par 2 chapitres introductifs. Le premier introduit les concepts généraux de SOA, des ESB et de l’orchestration de services en général. Sans être un chef d’œuvre, il donne un bon panorama de la question. Le second introduit les normes liées au Web-Services et la pente est plutôt raide, j’ai fini par décrocher.

De cette première partie, ce sont en fait les chapitres 3 et 4 qui traitent réellement de la grammaire BPEL. Ils sont à mon sens les plus importants de l’ouvrage et me laissent un sentiment mitigé. Certes, le boulot est fait et la grammaire présentée, mais on sent l’auteur souvent plus pressé de présenter des fragments de XML que d’exposer l’explication correspondante. J’avoue que le propos est souvent difficile à suivre, à défaut d’être passionnant (ce qu’il n’est pas), et j’ai régulièrement perdu pied. Au final, le livre m’a quand même bien aidé à voir la « big picture ».

L’une des plus-values de ce livre est probablement de montrer comment tout cela se met en œuvre avec un serveur BPEL. Deux d’entre eux sont présentés, mais c’est surtout Oracle BPEL server qui illustrera le propos. Les chapitres 5 et 6 (soit 125 pages) sont consacrés à cela.

Le chapitre 5 est particulièrement intéressant car il expose non seulement l’architecture d’Oracle BPEL server mais explique également comment les fichiers sources sont organisés, comment s’effectue le déploiement, ainsi que l’utilisation des outils de développement (a.k.a. BPEL Designer). Le chapitre 6 consacré aux aspects avancés du produit est également intéressant, surtout grâce à la présentation de l’intégration de WSIF au sein de l’outil.

La partie dédiée à Biztalk server qui termine l’ouvrage (chapitre 7) est un ajout dont on aurait bien pu se passer : la présentation est inintéressante et présente essentiellement un défilé de copies d’écrans sans réellement exposer la philosophie et l’architecture du produit. On en ressort aussi ignorant qu’on y est entré.

Si vous cherchez un ouvrage traitant sérieusement de BPEL, soyez lucide, il y a peu de choix. Celui-ci n’est peut-être pas obligatoire, mais vous allez tomber (ou retomber) dessus assez vite. Mais le livre ne fait pas briller les yeux. Les middleware de workflow ne sont pas forcément non plus des sujets « trendy » d’où le déficit d’ouvrages…

bpel-services-web

Référence complète : BPEL pour les services Web 2ème édition, Orchestration de services web avec BPEL : guide pour architectes et développeurs – Matjaz B. Juric, Benny Mathew & Poornachandra Sarang – Packt publishing 2006 – EAN : 978 1 847192 16 5

Bpel Pour Les Services Web: Deuxime Edition

http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/1847192165?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on