Note de lecture : Turn the Ship Around !, par L. David Marquet

Note 10 ; Eclairé, passionnant et inspirant ! Book of the year 2016 !

Encore un livre qui prenait benoitement la poussière sur une de mes étagères, attendant de propices vacances pour être enfin lu. Eh oui, j’ai attendu 3 ans pour un livre qui méritait d’être dévoré aussitôt ! Cet ouvrage est assez atypique, non seulement parce qu’il a été écrit par un militaire, un commandant de sous-marin nucléaire, mais parce qu’il associe le narratif de la préparation au déploiement du sous marin avec les principes de leadership que veut promouvoir l’auteur.

David Marquet nous invite à découvrir un nouveau type de Leadership : celui dont l’objectif est de faire émerger d’autres leaders, plutôt que de conduire des suiveurs. Pour David Marquet, tout a commencé à bord de l’USS Sunfish quand son commandant lui a suggéré d’exprimer son intension et l’a laissé l’expérimenter. C’est cette demi-heure qui deviendra la source de son inspiration pour une nouvelle aventure : une façon radicalement nouvelle d’appréhender le commandement de son sous-marin, l’USS Santa Fé.

Ce livre est une histoire, celle de la préparation au déploiement du Santa Fé, sur une période de 6 mois. Un commandement qu’il n’était pas préparé à prendre et un sous-marin très mal noté. Je ne vais pas développer ici les 29 chapitres qui constituent les 220 pages de ce livre. Il se compose de 4 parties, mais ce sont les parties 2 à 4 qui forment essentiellement le précis de coaching qu’est également ce texte.

Lire la suite

Publicités

Note de lecture : Stand Back and Deliver, par Pollyanna Pixton & al.

Note : 7 ; Du modèle de valeur au modèle de leadership.

Pas facile de classer ce livre de prime abord. Finalement, c’est du côté du « Product management » qu’il a le plus sa place. La première chose qui surprend dans ce livre, c’est le titre ! Les auteurs s’en expliquent dans la préface : le point clé du « process », c’est de mettre ensemble les acteurs clés, puis de se tenir en retrait ! La seconde chose qui surprend un peu, c’est la taille de l’ouvrage : seulement 150 pages, qui ne nécessitent guère plus de 7 chapitres.

Le premier chapitre ne compte que 9 pages. C’est une introduction au reste du texte, on y présente dans les grandes lignes les 4 éléments du framework qui feront l’objet des chapitres suivants. Justement le chapitre 2, avec ses 30 pages a trait au premier élément : le « purpose alignment model ». Celui-ci permet de qualifier les éléments d’un portefeuille de projets par rapport aux axes différentiateurs de l’entreprise. Bref, un bel exemple de discrimination par la valeur. Mais surtout un modèle pleinement utilisable tous les jours. Certainement le plus utile du livre !

Le chapitre 3 a trait à la collaboration, c’est l’aspect « stand back » du titre. Ici les auteurs, au long des 25 pages de ce chapitre, nous proposent 3 outils :

Lire la suite