Note de lecture : Essential Business Process Modeling, par Michael Havey

Note : 7 ; Un titre trompeur, mais sinon un excellent tour d’horizon des langages de processware…

Commençons par clarifier un point important : ce livre ne traite pas de « business processes », pas plus qu’il n’aborde la modélisation métier. Hélas, ce terme a été kidnappé et est devenu depuis consacré, par les éditeurs d’infrastructures d’échanges et d’orchestration. Ce point traité, nous allons voir que ce livre, divisé en 3 parties, recèle beaucoup de bonnes surprises.

La première partie est consacrée aux fondamentaux du « BPM », historique et fondements théoriques. En effet, les standards du BPM s’appuient globalement sur 3 principes théoriques (au choix ou de façon complémentaire) : les réseaux de Pétri, le Pi-calcul (je vous garanti que celui-ci n’est pas facile à capter) et les diagrammes d’état-transition.  Si les fondements théoriques permettent de comprendre les paradigmes développés par les moteurs de processware, les process patterns permettent de comprendre les briques de base de l’orchestration et aussi de classifier les normes d’orchestration de process en fonction de leur support des 24 process patterns présentés.

La seconde partie présente les principales nomes de process : BPEL, BPMN (mais aussi BPML), WfMC, les normes sur les chorégraphies de process (essentiellement WS-CDL) et autres normes de seconde zones (BPSS, XLANG, WSFL). L’auteur présente les différentes normes de façon simple et efficace, en s’appuyant sur des exemples. C’est une excellente façon de faire le tour de la question, sans aucun doute le meilleur ouvrage sur cet aspect. Deux points modèrent la qualité de cette partie. Le premier point à trait au manque de stabilité de ces normes : BPML a disparu, tandis que BPMN a été repris par l’OMG (qui travaille à son intégration dans le paysage MDA), de son coté WS-CDL a progressé. L’auteur n’y peux rien, seul une seconde édition pourrait remettre les pendules à l’heure. Le second point à trait au point de vue très subjectif de l’auteur qui présente BPEL comme le saint Graal et les autres normes comme des loosers, cela s’apparente régulièrement à de la mauvaise foi, et cela m’empêche souvent de considérer son point de vue…

La dernière partie est consacrée au développement complet de deux exemples complets, tous deux implémentés avec BPEL et le moteur de process d’Oracle. L’auteur présente précisément la marche à suivre pour mettre en place l’environnement adéquat. C’est certainement le point le plus positif de cette partie, car les exemples en eux-mêmes ne sont guère passionnants et pas extraordinairement bien expliqués.

En conclusion, le livre que nous avons ici est excellent pour avoir un tour d’horizon efficace des normes en présence, en connaitre leurs fondements théoriques et les comparer. Si tel est votre besoin, cet ouvrage est pour vous.

image

Référence complète : Essential Business Process Modeling – Michael Havey – O’Reilly 2005 – ISBN: 0-596-00843-0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s