12 leçons (durement) apprises de transition agile : le live !

Ça a marché pour moi, mais je ne pas garantir que cela marchera pour vous … peut-être la 13ème leçon à garder en mémoire en visionnant mon intervention lors du Printemps Agile 2015.

J’avais posté ici-même le support de présentation il y a peu. Si vous acceptez d’en prendre pour 50 minutes, le propos vous éclairera encore d’avantage. Si j’ai le courage, je convertirais même le tout en article comme je l’ai fait pour la plupart de mes présentations. Mais il faudra être patient.

Si l’éclairage est loin d’être parfait, c’est difficile à nier (et difficile à gérer avec une projection), le CEMU a fait un remarquable travail de montage avec le support. C’est une excellente surprise, qui va bien plus loin qu’une simple synchronisation. Merci et bravo à eux.

Une transition agile en 12 leçons apprises

J’avais évoqué il y a peu le Printemps Agile 2015. J’y ai présenté un retour d’expérience sur le projet Linky en 12 « patterns » pratiques pour accompagner cette transition. Voici le support de ma présentation, en attendant la mise en ligne de la vidéo et une hypothétique version rédigée.

Linky, c’est le grand projet ERDF de mise en place du « compteur intelligent ». Une grande aventure qui a amené le plateau de développement Parisien (12 équipes de développement) à basculer vers un fonctionnement agile. Cette présentation ne raconte pas l’histoire du projet : Jean-Hugues Hamelin et Nadim Elbaba qui la vive de l’intérieur depuis un bout de temps l’ont raconté avec plus de pertinence et d’intérêt que je n’aurais pu le faire lors du ScrumDay 2015. Non, ici c’est de mon point de vue de coach accompagnant ces équipes que je parle.

Petit Printemps est devenu grand !

Connaissez-vous Leanette ?

image

Leanette est la mascotte du Club Agile Caennais. Un club qui est né sous l’impulsion de Jean-Luc Lambert entouré de quelques passionnés. De rencontres en meetups, il ont organisé une rencontre en 2012. Le club n’était alors pas dans mon radar. Cette rencontre de 30 personnes s’est transformée en un petit évènement de 70 personnes l’année suivante. Celui-ci avait attiré mon attention par la présence exceptionnelle de Jurgen Appelo et j’avais relaté l’évènement ici et ici.

De 70, la rencontre est passée à 150 inscrits l’année suivante. Une édition où je figurais cette fois comme speaker et que vous retrouverez ici et ici, et bien entendu ici pour ma propre session.

Bienvenue à l’édition 2015 !

C’est de nouveau comme speaker que je suis venu cette année. Cette fois, il a fallu quitter les locaux de l’université pour accueillir les 300 inscrits. Un beau succès !

image

Lire la suite

Printemps Agile 3ème édition, le19 Mars 2015

Pas de repos pour les braves ! Le Printemps pointe le bout de son nez, même si ce n’est pas évident. A Caen, on souhaite faire de cette date emblématique le rendez-vous traditionnel de l’agilité à Caen. Le programme s’annonce à la hauteur, comme vous pouvez le juger !

Vous aurez sans doute remarqué que je figure dans ce programme ! Voici le teasing de ma session :

Accompagner la transition agile d’un grand projet agile : l’expérience Linky
Basculer en agile un très gros projet est un challenge, pour certains cela peut même apparaitre comme une ineptie. Pourtant c’est que le projet Linky a décidé de faire ! Un tel choix fait émerger des difficultés souvent absentes de projets plus petits : culture « cycle en V » omnisciente, grandes équipes, intégration dans l’architecture du SI, etc.
Pourtant, si la route reste longue, les signes de succès sont réels. Au cours de cette session, nous allons aborder 12 leçons apprises lors de cette importante transition agile toujours en cours, en y associant des conseils.

Bien sûr, c’est à Caen ! Mais même si vous ne pourrez y assister, sachez que les sessions de l’an dernier ont été filmées ! Vous pouvez ainsi retrouver ma Session Scrum Shu Ha Ri de l’an dernier.

J’ai donc bon espoir qu’il en sera de même cette année, même s’il faut pour cela attendre un peu…

Printemps Agile 3ème édition, le19 Mars 2015

Scrum Shu Ha Ri, le live

Voici la vidéo de ma présentation « Scrum Shu Ha Ri » faite lors du Printemps Agile organisé à Caen. Un grand merci à l’équipe du CEMU qui a effectué la prise vidéo et le montage.

Vous pouvez retrouver cette vidéo (et d’autres du Printemps Agile) sur cette page. J’avais par ailleurs fait deux posts sur cette conférence, accessibles ici et ici, et une galerie photo visible ici.

Le support de cette présentation se trouve ici. J’ai par ailleurs rédigé un article un article s’appuyant sur le matériel de cette présentation que vous trouverez ici.

Ma galerie de photo du Printemps Agile 2014

Je vous avais asséné il y a quelques temps deux posts (ici et ici) sur le Printemps Agile qui s’est déroulé à Caen le 20 Mars. Voici la galerie de toute les photos que j’ai prises durant cette journée. Ce n’est hélas pas la couverture photos dont je suis le plus satisfait, loin s’en faut.

Présentation Marshmallow Challenge (2/2)

Les équipes Marshmallow challenge (1/7)

Les équipes Marshmallow challenge (3/7)

Mon équipe !

printemps agile 2014, un album sur Flickr.

Scrum Shu Ha Ri : l’article

Après vous avoir infligé le support de la présentation que j’avais faite lors du Printemps Agile à Caen, voici le contenu de la présentation elle-même. Peaufiné, retravaillé, il ne correspond peut-être pas (certainement pas, en fait) à la transcription de ma présentation, mais en révèle le contenu de manière plus approfondie.

En effet, ce ne sont pas moins de 93 renvois et 80 références bibliographiques (sans compter les 27 illustrations) qui émaillent les 29 pages du texte.

Bonne lecture !

Scrum Shu Ha Ri, la présentation

« On a pas mal de nouveaux venus à l’agilité, et on n’a pas beaucoup de sessions pour eux ». C’est ce que Jean-Luc Lambert me disait à propos de ce Printemps Agile 2014. En fait, je fais peu de sessions d’initiation, ce n’est pas ce que je préfère. Puis j’ai repensé à mes expériences récentes et ma façon d’appréhender Scrum comme un framework à même de nous accompagner du débutant à l’agiliste expérimenté.

Ainsi est née cette présentation « Scrum Shu Ha Ri ». Il n’est pas certain que j’aurais l’occasion de la resservir, ce n’est en tout cas pas prévu pour l’instant.

Le thème est inspiré du « Shu Ha Ri » présenté par Alistair Cockburn. J’ai en quelque sorte « instancié » ses idées à l’image que je me fais de Scrum.

J’escompte aussi pouvoir vous proposer plus tard cette présentation sous forme d’article, comme je fais parfois. Il vous faudra quand même patienter un peu.

Carnet de route : Le Printemps Agile 2014 à Caen (2/2)

Suite de ma visite au Printemps Agile.

Pause déjeuner !

Je m’en veux un peu : d’habitude je fais 2 ou 3 photos à ce moment-là. Ca fait un peu “ambiance” et ça change des photos des sessions qui finissent toutes par se ressembler… pas de chance, ou plutôt gros oubli de ma part : je n’en ai pas à vous partager !

Pause de courte durée par ailleurs, nous arrivons pour racler les plats … et repartir bientôt vers de nouvelles aventures

Sophrologie avec Céline Desmons

Une session / atelier bien curieuse que celle-ci ! D’abord quelques mots sur la sophrologie.

image

Fondé en 1960 par Alfonso Caycedo, un psychiatre Colombien, il s’agit d’une approche psychocorporelle associant le mental (pensées et émotion) et le corps. Elle s’inspire des techniques orientales telles que le Yoga ou l’hypnose déjà présents dans le Boudhisme Thibétain par exemple. Vous suivez ? Tant mieux, car moi plus tellement…

Céline nous propose une mise en pratique pour prendre conscience de notre corps. Désolé mais malgré les efforts de l’animatrice je m’avoue très peu convaincu…

Un géant peut-il être agile ?

Elodie et Emmanuel, tous deux chefs de projet / scrum masters chez Orange présentaient cet atelier. J’avais fait la connaisance d’Elodie juste quelques heures avan,t en allant chercher Géry à l’hôtel. Elle-même et Christophe Keromen ont ainsi profité du transport.

image

L’exercice du retour d’expérience n’est finalement pas si facile : il faut d’abord rendre cela intéressant, et il faut aussi faire preuve d’honnêteté et d’objectivité. Celui-ci s’en tire plutôt bien et la franchise dont font preuve les deux orateurs est rafraichissante.

image

L’agilité chez Orange

L’agilité chez Orange, c’est une décision du groupe ! Peut-être est-ce pour cela qu’on y consomme tellement de coaches agiles ? Par ailleurs, “agile” ne signifie pas la même chose partout dans le groupe. Voyons ce qu’Elodie et Emmanuel ont à nous dire sur ce qui se passe chez eux.

Les projets, même agiles, tels que nous les présente Emmanuel ont une forte coloration « classique »: on parle de « points de visibilité », de demandes de changements, l’orateur parle même d’effet tunnel !

Ce qui chiffonne plus encore c’est l’identification du PO. On semble en plein syndrome du « proxy PO » qui n’a pas de pouvoir décisionnaire et est en fait un AMOA à l’ancienne ! Le sponsor (le vrai PO) existe mais n’est pas disponible.

Ils ont essayé…

Quand l’environnement est fortement contraint, on en est réduit aux « petites victoires ». Par exemple.

Etre agile dans le cercle interne : Le projet tourne à l’ancienne, mais au moins l’équipe de développement emprunte des pratiques agiles. Il faut dire que l’environnement, il est un peu lourd…

image

Une gestion de changements à deux niveaux. Les demandes de changements étant un peu lourdes (elles sont « à l’ancienne »), on arrive à simplifier la procédure pour les petits changements (alors qualifiés d’agiles).

La « trade-off matrix » : elle permet de partager le niveau de volatilité des différents axes du projet.

image

La check-list pour se lancer, avec:

  • Un kick-off via des jeux
  • La marketing qui présente sa vision et les enjeux. Que se passe-t-il si on ne fait pas le projet ?

La priorisation via le backlog. Avant il y avait les fonctionnalités classées en P0, P1 et P2, donc avec le gros de la troupe classé en P0 et presque rien en P2 ; les équipes sont parvenues à basculer vers un mode « backlog ordonnancé » : belle victoire !

Visiblement

Visiblement, l’agilité est arrivé par le top management (pour quelles motivations ?), déclenchant l’embauche de hordes de coaches. Elle a convaincu au moins certaines équipes. Mais entre les deux, le middle management est bien décidé à résister et à mener (et contrôler) la barque comme avant.

Cela ne veut pas dire que rien n’est possible. Les équipes sont parvenus à progresser sur certains fronts et même à convaincre avec certains outils (les jeux, le management visuel), tandis que d’autres échouent à se mettre en place, comme les rétrospectives.

Break

Dernière pause avant la dernière session et la rétrospective !

image

J’en profite pour alimenter le « mur de la rétrospective ». En fait, Géry et moi n’allons pas retourner dans une session, nous préférons utiliser ce temps-là pour échanger. Je remarque une chose : dans les conférences assez matures, il traine pas mal de monde dans les espaces d’échange pendant les sessions. Les conférences plus récentes voient cette population plus restreinte. A Caen, Géry et moi étions seuls !

Peut-être il y a-t-il ici une opportunité de faire évoluer la formule ? Il y a pas mal d’étudiants sur place, pourquoi ne pas ménager un petit open-space qui serait très bénéfique à cette population ?

Rétrospective

Tout comme l’ice-breaker du matin, voici une nouvelle originalité proposée par la conférence Bas-Normande ! Nous voici de nouveau réunis dans le grand amphi pour une rétrospective animée par Myriam Boure. Jean-Luc a été bien aidé dans l’organisation de ce Printemps Agile. La gentillesse et l’énergie de Myriam ont probablement été parmi les apports les plus remarqués.

image

On s’appuie sur le « mur de post-it » qui était à disposition durant toute la journée. Les points remarquables sont pour moi l’ice-breaker, cette rétrospective mais aussi le concept de « participation libre » qui sont tous trois uniques à cette conférence. Sans compter l’ambiance et le programme ! Le point faible est sans aucun doute le déjeuner. Mais comme chauque édition propose son lot d’améliorations, je ne m’en fais pas trop.

image

Faire une retrospective à 200, ce n’est pas chose aisée. Peut-être faudrait-il envisager une rétrospective par petits groupes comme nous avions fait à Agile Game France ?

Stop ? Encore !

En tant que « local de l’étape », je fais le taxi pour mes confrères. Je dépose Géry et Christophe Kéromen à la gare. Les bretons et le Lyonnais (!) ne reournant dans leurs pénates que le lendemain, nous décidons de terminer cette journée dans un bar sur les quais de l’Orne, où nous rejoignent Jean-Luc et Myriam.

image

Une belle conférence, qui me permet de voir l’Agilité progresser à grand pas à Caen ! Jean-Luc nous promet une nouvelle édition l’an prochain, je la voie déjà prendre de l’ampleur…

On en parle aussi ici…

Le retour De Christophe Keromen, sur le Blog Coactiv

Carnet de route : le Printemps Agile 2014 à Caen (1/2)

J’avais participé à l’édition précédente (vous trouverez mes comptes-rendu ici et ici). Cette année je suis de retour, mais comme je l’avais annoncé, cette fois comme orateur !

Ce Printemps Agile a d’ailleurs pris pas mal d’ampleur. C’étaient 70 personnes qui s’y étaient inscrites l’an dernier. Nous voici rendus à plus de 200 ! Même avec un peu moins de présents (un peu plus de 150, semble-t-il), car l’évènements étant gratuit, nous subissons le phénomène du désistement, cela reste un sacré succès. Par rapport à l’an dernier, l’équipe d’organisation s’est aussi bien étoffée. Je pense à Emilie Sulmont et Myriam Boure, mais aussi aux étudiants de Jean-Luc !

Un Marshmallow pour commencer ?

image

Passé le traditionnel accueil, non nous n’avons pas droit à l’habituelle keynote. Désolé mais le créneau dévolu à entretenir l’égo d’un quelconque gourou, ce n’est pas le genre du Printemps Agile !

Au programme, on nous a prévu un agile game, un classique, avant tout, avant même le petit mot d’introduction. Franchement j’étais perplexe sur la faisabilité de cette idée : des gens qui arrivent, doivent se mettre dans le rythme, ont envie de boire leur petit café…

image

Eh bien non, j’ai eu tord. L’idée est franchement géniale ! On s’est rapidement mis en mouvement sur une quinzaine de tables.

image

Comme c’est souvent le cas, les essais et réussites sont très diverses. Depuis la tentative, disons modeste…

image

… Jusqu’aux plus ambitieuses (ça ne marchera pas).

image

Le team gagnat aura plutôt fait dans le simple, avec une oeuvre tout bonnement achevée au bout de 3 minutes !

image

Bravo à Eve et Alfred (entre autre), il ne faut pas non plus oublier le 4ème membre de l’équipe : celui qui est derrière l’appareil photo !

Je déclare ouvert…

Cette année encore, c’est Jean-Luc qui introduit cette nouvelle édition du printemps agile. Si la communauté agile Caennaise est restreinte, elle est très active comme le démontre l’agenda annuel. De plus, cela fait plaisir de voir l’enseignement supérieur s’y intéresser sérieusement, aussi bien du côté étudiant que du côté enseignant !

image

Scrum Shu Ha Ri

Sur ces bonnes paroles, je dois vous abandonner : ma présentation “Scrum Shu Ha Ri” figure sur le premier créneau horaire. Ne vous en faites pas : je partagerais bientôt mon support de présentation pour faire suite à mon teaser. Avec un peu de chance, je pourrais aussi vous partager une vidéo et l’article correspondant si j’ai le courrage !
C’est d’ailleurs toute une matinée Zenika qui se partageait la salle ce matin là : Géry Derbier prenait ma suite pour un Carpaccio !

Carpaccio Game

Le Carpaccio, c’est ce jeu agile créé par Alistair Cockburn pour appréhender le découpage des fonctionnalités en tranches fines. Géry en est littéralement devenu le spécialiste et l’a pratiqué de nombreuse fois.

Moi-même, j’ai eu l’occasion de l’animer une demi-douzaine de fois, car il fait partie de mon “package immersion agile” chez mon client actuel.

image

J’assistais Géry durant cet atelier, car nous avions un nombre de participants tout à fait conséquent. La premi§re partie se fait sans machine : nous cherchons à découper le problème en tranches.

La seconde produit un peu plus de sueur: il faut développer et démontrer le produit toute les huit minutes !

image

L’animation de Géry diffère un peu de la mienne. Celle de Géry est certaine plus orthodoxe : il enchaine directement les itération de 8 mainutes (8 minutes !) … démo comprises. Pour ma part, je demande à ceux qui assistent à la démo de faire des vérifications approfondies… du coup je neutralise le chrono au bout de 45 secondes. Cela me permet aussi de tracer les courbes d’évolution des différentes équipes.

image

Du coup, le stress selon l’animation de Géry est beaucoup plus élevé. On termine l’atelier par une petite rétrospective: qu’avez-vous appris de ce jeu ? Qu’y avez-vous observé ?

image

Ceci termine notre matinée du printemps agile… et la première partie de ce retour. A très bientôt pour la seconde partie !