Facile à bien utiliser, difficile à mal utiliser: l’article

J’avais évoqué la chose en publiant le support de ma présentation de l’Agile Tour Bruxelles : voici cette présentation cette fois sous forme d’article. Je m’étais déjà livré à cet exercice suite à mon lighning talk sur l’émergence. Je souhaite systématiser cela, car le support de présentation éclaire assez peu sur la teneur d’une présentation.

Hélas, l’exercice est aussi très consommateur de temps, cela explique le retard conséquent que je peux avoir à produire ces articles.

Facile à bien utiliser, difficile à mal utiliser, la présentation

En attendant que j’ai le courage de la terminer sous forme d’article, voici les slides de ma présentation à l’Agile Tour Bruxelles.
Cette présentation est directement inspirée d’un conseil de conception de Scott Meyers : “Make your interfaces easy to use correctly and hard to use incorrectly”. Sur ce, je vous laisse vous essayer aux quizz contenus dans cette présentation !

AgileTour Brussels 2013

Comme l’an dernier, je me rendrais à l’Agile Tour Bruxelles ! Pas tout à fait comme l’an dernier, toutefois, car je m’y rends cette année sous les couleurs de Zenika !

Je vais me livrer à ce que j’appelle une “session participative”, une présentation entrecoupée de participations de l’assistance. Le titre en est inspiré d’un principe promu par Scott Meyers : Easy to use correctly and hard to use incorrectly.

En voici le teaser :

We are all seeking for good advices, recipes and rules of thumbs to make our designs better, our requirements strong and accurates, our user interfaces outstanding and more and more…

But there are as many set of rules our advices as there are gurus. And as smart as they are, their rules are only good advices, not final weapons usable in each and every situation. It’s because there is no final weapon. Human mind can’t be replaced and will not be.

Then I crossed Scott Meyer advice. Amazingly it help me to challenge my ideas in programming, design, user interfaces, even in the way I can mitigate user stories or make iteration priorities !

Agile teams are targeting excellence. Code, design and functionalities are not here forever : they are reused, refactored, improved or changed. We want functionalities deighting our customers and be handled without questions. This sessions will help you make a step in this direction by illustrating what it means to build things easy to use correctly and hard to use incorrectly. We will see that successively with code, design structures, requirements, user interfaces and even agile practices !

You will be invited to juge the examples against Scott Meyer’s principle and sometime to improve them and make them better.

Mais je n’ai toujours pas répondu à la question que vous vous posez : Pourquoi Bruxelles ?

  1. Tout d’abord: la communauté Belge ! Elle n’est pas seulement très aguerri en matière d’agilité (ils ont été les pionniers d’XP en Europe), elle est aussi et surtout éminemment sympathique et accueillante !
  2. Une occasion d’entrainer mon Anglais ! Eh oui, nous sommes au pays du bi-culturalisme. Donc, la conférence se fait en langue neutre : l’Anglais !
  3. Enfin, quoi ! Nous sommes en Belgique ! Donc, il y a de la bière …

Me voici donc avec quelques travaux de vacances pour préparer cette session qui sera entièrement nouvelle !

Rendez-vous sur le site d’Agile Tour Bruxelles

Venez nombreux !

AgileTour Brussels 2013

97 Things Every Programmer Should Know

J’avais fait la note de lecture de cet ouvrage il y a un bon moment. Grace à la licence “creative commons”, vous pouvez librement bénéficier de son contenu.

Un Wiki a aussi été créé, justement dans le but de permettre les contributions collectives autour de cet ouvrage.

Kevlin Henney, qui a été le rédacteur en chef de ce volume s’est appuyé sur son contenu pour une Keynote. En voici le support

Note de lecture : Effective C++, 55 specific ways to improve yours programs and designs, 3rd edition, par Scott Meyers

Note : 10 ; Un texte à l’écriture hors pair, remis à jour en prenant en compte la STL, mais toujours irréprochable!

Je sais que vous pouvais être surpris de voir une note de relecture sur un livre dédié à C++ ici ! Sachez deux choses:

  • Ayant pratiqué C++ pendant 12 ans, j’ai un très important fond de commerce de livres, et donc de notes de lectures, sur C++.
  • Discutant l’autre jour avec une de mes collègues, nous parlions de style d’écriture de livres, et de ce à quoi ressemble un très, très bon style d’écriture. De ceux qui vous accrochent, vous passionne, vous font comprendre les choses et vous font rire, quel que soit la complexité ou l’aridité du sujet. L’exemplarité dans le domaine existe, de mon point de vue. Parmi plusieurs centaines de livres, il s’agit de cet auteur là, de ce livre là. Sans aucun doute possible.

Pour ceux qui seraient inquiets quand à cette 3ème édition de l’ouvrage, le style de l’auteur est resté égal à lui-même : un régal ! En fait, l’écriture de Scott Meyers est l’exemple même de ce que devrait être l’écriture d’un texte technique. La première fois que j’ai lu cet auteur, j’ai dû avaler le livre en 2 ou 3 jours. On s’y accroche tel en bon roman, peut-être ai-je surpris des personnes dans le métro en éclatant de rire… Il m’a fallu un moment pour que je prenne conscience, une fois la dernière page tournée, que j’avais lu un texte très technique !

Alors c’est vrai : j’ai sauté la seconde édition ! Je devrais donc me contenter de comparer cette 3ème mouture avec la seconde édition. Dix ans ont passé depuis, et l’auteur a fait bien plus qu’un simple rafraichissement des items présentés, il a effectué un travail d’introspection en réévaluant la pertinence des items (9 ont disparus), en créant de nouveaux (15 items complètement nouveaux), en fusionnant certains et en découpant d’autres. Au-delà de ce remaniement, le texte est complètement revu, eut égard au niveau des compilateurs actuels, de la librairie standard et même du futur standard, et même de la librairie Boost. On trouve aussi des inspirations nouvelles : ainsi le « copy and swap », les 3 types de garanties (basic guarantee, strong guarantee et no-throw guarantee) ainsi que le NVI idiome sont directement inspirés des « exceptional C++ » de Herb Sutter, d’ailleurs largement cité en préface.

Ce volume est plus épais que les précédents, avec ses 280 pages, en impression bicolore, s’il vous plait ! Je vois une double raison pour céder à la lecture de cette seconde édition : se rafraichir la mémoire sur les bonnes pratiques de Meyers, dans le contexte actuel du C++ et découvrir de nouvelles choses non traitées dans les éditions précédentes (dans les nouveaux items comme dans les items existant). Je vous laisse deviner la conclusion qui s’impose…

Pour ceux qui n’ont rien à faire du C++ mais rêvent de devenir auteur, et même auteur hors pair, voici ce à quoi vous pouvez vous mesurer. Je n’ai aucune meilleure référence à vous proposer.

effective-c++-3edt-Meyers

Référence complète : Effective C++, 55 specific ways to improve yours programs and designs, 3rd edition – Scott Meyers – Addison Wesley / Professional Computing series 2005 – ISBN: 0-321-33487-6

Nb : La première édition de ce livre était mon “book of the year” 1994.

Effective C++: 55 Specific Ways to Improve Your Programs and Designs


http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0321334876?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on