Note de lecture : Mastering Professional Scrum, par Stephanie Ockerman & Simon Reindl

Note : 6 ; Fidèle à l’évangile Scrum, mais de la bonne quand même !

J’avoue que je n’étais pas très confiant à l’ouverture de ce livre. Il s’agit du texte ostensiblement officiel de la Scrum.org sur le rôle du Scrum Master. Les examens de certification, même si je diverge assez peu avec les opinions sous-jacentes montrent quand même un certain dogmatisme sur les positions. Oui, je m’attendais à retrouver ce dogmatisme ici. C’est parfois un peu le cas, mais nous allons voir qu’il y a aussi (et surtout) pas mal de bonnes nouvelles.

Avec ses 160 pages (175 en comptant les annexes), il ne s’agit pas d’une lecture effrayante. Les 8 chapitres structurent le contenu en séquences tout à fait digestes. Le premier d’entre-eux « continuously improving your Scrum practice » fait un petit peu fourre-tout. On y trouve les valeurs de Scrum, les compétences des équipiers Scrum et des éléments de pratiques d’amélioration. C’est plutôt bien écrit mais c’est une entrée en matière un peu incongrue.

Le chapitre 2 « creating a strong team foundation » va nous mettre davantage dans le rythme. Tout d’abord, il est mieux ciblé sur un sujet qu’il traite en 3 volets. On commence par les savoir-être, le profil et les compétences attendues d’un membre, pour ensuite aborder le cadre de l’équipe (confiance, finalité, etc.) pour terminer sur la dynamique d’équipe avec ses phases de formation selon différents modèles (Tuckman, Satir…). C’est un chapitre très riche avec de très nombreuses références et renvois. Ce dernier point est une très bonne surprise que l’on retrouvera dans les chapitres suivants.

Au menu des 25 pages du chapitre 3, la notion d’incrément « done », un aspect qui importe beaucoup à la Scrum.org et à moi aussi. Bien sûr il traite de la définition de fini, l’atelier « now, next, future » est d’ailleurs mon take away de ce chapitre, mais il s’étend au flux et au burndown de sprint et plus intéressant, aux tests et à la dette technique. Un chapitre correct. Délivrer de la valeur est un sujet délicat, c’est celui du chapitre 4. Cet ouvrage ne fait guère mieux que les autres, mais guère pire non plus. Et c’est l’occasion de parler Vision, Persona et output versus outcome.

Le titre du chapitre 5 « improving planning » ne nous promet pas un moment particulièrement fun. On y parle finalement plus du raffinement de backlog. Mon take-away est les différents niveaux d’alignement des objectifs. On reste sur la vingtaine de pages au chapitre 6 consacré à l’amélioration de l’équipe. Deux grands thèmes y prennent place. D’abord la rétrospective avec un focus particulier sur les impacts et l’élimination des obstacles. Ensuite sur le Scrum Master lui-même et ce qui caractérise son succès. Mention particulière au modèle des postures du Scrum Master que j’ai trouvé particulièrement bon.

C’est à l’organisation qu’est consacré le chapitre 7. Le texte manque un peu de cohésion, traitant d’aspects RH comme le recrutement et les évaluations annuelles, d’équipes distribuées et de budget. Le propos n’était pas vraiment indispensable ici. Le chapitre 8 évoque la « business agility » en guise conclusion, sur quelques pages.

Le texte est une bonne surprise. Il fait bien mieux que scander le dogme Scrum et propose des éclairages intéressants. J’ai particulièrement apprécié l’ouverture vers d’autres textes, références et modèles. Celles-ci sont nombreuses et appropriées sans nous engloutir sous une avalanche (comme je le ferais probablement). Il n’est pas à la hauteur du Scrum Mastery de Geoff Watts, mais fait définitivement partie du panier des lectures de base du Scrum Master !

Référence complète : Mastering Professional Scrum – Stephanie Ockerman & Simon Reindl – Addison Wesley / Professional Scrum serie 2020 – ISBN: 978 0 13 484152 6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.