Note de lecture : The Unified Process Transition and Production Phases: Best practices in implementing the UP, par Scott W. Ambler & Larry L. Constantine

Note : 3 ; Un quatrième opus de la suite dédie à UP, d’avantage cohérent avec le sujet

Dernier opus de la série consacrée à Unified Process, celui-ci reprend la formule qui nous a tellement enchantée dans les volumes précédents. Celui-ci est fort de 280 pages et compte 8 chapitres, introduction et conclusion incluses. L’introduction, justement, est le seul chapitre réellement écrit pour correspondre au titre de l’ouvrage. Il compte une douzaine de pages et cherche à replacer chaque workflow dans le contexte de la phase de transition.

Le second chapitre va couvrir 35 pages et se focalise sur le workflow de déploiement. Il compte 6 articles dont 3 sont signés Scott Ambler (l’éditeur de l’ouvrage si vous avez suivi). Contrairement aux ouvrages précédents, la plupart de ces articles ont effectivement trait au déploiement et au rollout en phase de transition. Leur lecture nous laisse apparaitre le chemin parcouru depuis lors grâce au mouvement devops !

Le chapitre 3 traite du workflow « tests », et ce ne sont pas moins de 8 articles que nous retrouvons là ! Cem Kaner nous parle du recrutement de testeurs. Cela a peu à voir avec la phase de transition, mais non seulement l’idée est intéressante, mais on y trouve beaucoup de matière pertinente. Dans la même veine, James Bach évoque la formation des testeurs. Le propos mériterait toutefois d’être actualisé. Dans le style nostalgie, McGregor & Major nous parlent de « maximiser le ROI en sélectionnant les cas de test » ! Voilà une pensée définitivement issue de l’ancien monde ! Plus original, « don’t waste your bugs ! » nous propose une analyse qualitative des bugs pour estimer la maturité du code ! Le worflow « Project Management » est au menu du chapitre 4 et nous propose 6 articles. Bien qu’ils aient peu à voir avec le sujet, « making lemonade with lemon » aborde les besoins psychologiques des équipes. Un des rares écrits de Norman Kerth, donc à ne pas rater. « Looking back » est co-signé par Karl Wiegers et Johanna Rothman ce qui est en soi une raison de s’y arrêter. L’autre est que l’on y décrit la démarche de rétrospective.

Le workflow « operation et support », créé par Scott ambler est le thème de ce chapitre 5. Ce sont 5 articles qui sont regroupés ici, dont deux signés par l’auteur suscité. Malheureusement, aucun d’entre-eux ne va trouver grâce à mes yeux. C’est aussi à un workflow néoformé que s’adresse le chapitre 6, celui de « l’infrastructure management ». On peut y faire son marché parmi 10 articles proposés. On pourra retenir « internal open-source » de Scott Ambler, que nous appellerons aujourd’hui « inner source », malheureusement le texte semble surtout écrit pour occuper le terrain. Toujours sur l’Open-Source le texte de Bertrand Meyer qui défend l’open-source mais tance l’extrémisme de Richard Stallman est nettement plus passionnant. Comme nous ne sommes pas avares de bons auteurs, ne ratons pas les 2 articles de Karl Wiegers sur le « Process Improvement » (sans rapport aucun avec le thème du chapitre) et « beyond optimizing » de Jim Highsmith et Larry Constantine qui évoque plus l’approche agile qu’UP.

Nous arrivons à l’avant-dernier chapitre. C’est un pur régal d’en lire le titre : « Beyond the Unified Process – Agile Software Process ». Et le chapitre n’est pas anodin car il regroupe 10 articles. Vous pouvez mettre directement dans votre caddy les 3 écrits par Martin Fowler, celui sur le manifesta agile étant co-écrit avec Larry Constantine. Is Design Dead ? sera mon préféré, car il parle d’XP et de Design Patterns ! A l’inverse, les 3 articles de Scott Ambler sont pathétiques, particulièrement celui qui tente de réconcilier XP avec Unified Process ! Les deux autres consacrés à l’extreme modeling (encore une invention de l’auteur) pourraient éventuellement être considérés comme passables. Mary Poppendieck nous propose elle, une introduction au Lean très décente. Les deux pages du « parting words » formant le chapitre 8 ont des couleurs d’adieu. J’ai du mal à embrasser la vision de l’auteur considérant cette série comme un succès…

Ce volume est un progrès par rapport à ses prédécesseurs, car les articles collent d’avantage au sujet. Même un part non-négligeables d’articles plutôt hors sujet ne sont pas sans intérêt. L’aspect « rassemblement hétéroclite » qui a marqué les autres volumes reste de mise ici, néanmoins.

The Unified Process Transition and Production Phases: Best practices in implementing the UP, par Scott W. Ambler & Larry L. Constantine

Référence complète : The Unified Process Transition and Production Phases: Best practices in implementing the UP – Scott W. Ambler & Larry L. Constantine – CMP books 2002 – ISBN: 1-57820-092-X

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.