Note de lecture : Les JSP, par Eric Chaber

Note : 2 ; Un peu d’arnaque à l’horizon

Eh bien oui : je cherchais un texte assez simple et facile d’accès pour écrire quelques pages JSPs, juste de quoi me faire de l’auto-formation. Un livre ne français m’était apparu être un bon choix. Ce ne fut pas le cas, nous allons voir pourquoi.

L’ouvrage est assez modeste avec ses 190 pages sur 10 chapitres. Cela commence vraiment très bas avec les deux premiers chapitres. Certes ils sont courts, mais je ne m’attendais pas à ce que moi lecteur je sois pris aussi bas qu’une explication sur le langage java s’impose… Par comparaison, les 20 pages du troisième chapitre paraissent costauds, surtout que l’on passe en un clin d’œil de la présentation de Java EE aux JSP. Au moins, même s’il ne fait pas rêver, ce chapitre nous montre-t-il les fondements des JSP !

Place au chapitre 4 … et à la connexion aux bases de données. Car l’auteur fait tout depuis les pages JSP, y compris du code JDBC. La mise en tableau des résultats fait partie du package, on s’interrogera juste sur la pertinence du design… Le chapitre 5 est court et nous permet de reprendre notre souffle. Il traite exclusivement des cookies. Au chapitre 6 on attaque du lourd avec les Java Serveur Tags. Malheureusement, ce chapitre ressemble surtout à un manuel de référence où l’auteur nous dispense de temps à autre (visiblement à contrecœur) quelques exemples. Bref, passons.

Il est question de Java Beans au chapitre 7 et à la manière dont une page JSP peut les appeler. C’est très superficiel et couvert en quelques pages. Cela suffit pour introduire un peu de confusion en évoquant au milieu les EJB ! On nous promettait du Struts dans le sous-titre, le voici au chapitre 8. Le début de ce chapitre va bien, il introduit effectivement la librairie. Mais cela se gâte à mi-parcours en se transformant (une fois de plus) en manuel de référence ! Caramba !

Le chapitre 9 qui adresse Tile aurait pu être intéressant, s’il avait couvert plus de 4 pages. Passons. J’imagine qu’avec ses 60 pages, le chapitre 10 se veut être le clou du spectacle ? Il s’agit d’une étude de cas. Nous allons passer la première vingtaine à installer et configurer Eclipse avec moult copies d’écrans. Oui, c’était avant que l’on parle d’industrialisation. D’ailleurs, les copies d’écran ne vont pas s’arrêter là, panachées avec du code commenté. La qualité de tout ceci est loin d’être convaincante.

En réalité, ce texte est une étude de cas plutôt désordonnée traitant en effet un peu des JSPs, mais aussi de Struts, de JDBC, du développement avec Eclipse. Aucun de ces sujets n’est réellement traité en profondeur et la conception proposée pour des architectures Web en Java fait un peu froid dans le dos. Bref, moi qui cherchais un texte pour avoir une approche progressive et complète sur JSP, me voici totalement frustré. Peut-être pourrait-on arguer que ce livre permet d’avoir une vue panoramique sur les principaux frameworks Java pour les architectures Web ? Ce n’est même pas le cas, car aucun de ces sujets n’est traité correctement.

Au final, on collecte un peu d’information, par le biais des exemples, mais cela est très loin de justifier l’acquisition du livre. Je suis franchement étonné qu’on ait produit une seconde édition…

Les JSP, par Eric Chaber

Référence complète : Les JSP, avec Struts, Eclipse et Tomcat – Eric Chaber – Dunod 2004 – ISBN : 2-10-008241-8 ; EAN : 978-2-100-08241-4

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.