Note de lecture : Fifty Quick Ideas to Improve your Retrospectives, par Tom Roden & Ben Williams

Note : 4 ; De petites choses intéressantes de ci de là…

Ce troisième opus des « 50 quick ideas » se veut dans la continuité des précédents, mais cette fois sans Gojko Adzic. Eh bien, cela se fait sentir !

50 idées, pas une de moins, chacune tenant sur 2 pages de cet opuscule carré. Donc 100 pages, me direz-vous ? Non plutôt 124, mais surtout, et bien que chacune de ces double-pages soient agrémentées d’une illustration, le format de la publication sur 2 colonnes correspondrait plutôt à 150 pages, voir plus. Pas de chapitres ici, mais un volume découpé en 6 parties.

La première « preparing for restrospectives compte 7 de ces idées. L’un des thèmes important est d’arriver avec des faits : des chiffres, un value stream mapping ou du feedback externe. Rien de bien révolutionnaire ici. Le « waste snake » est une petite originalité qui mérite certainement le détour.

La seconde partie « providing a clear focus » est riche de 9 idées. On y trouve quelques idées un peu plus originales :

  • L’identification des relations aux parties prenantes : comment changer de perspective sur les besoins de ces parties prenantes.
  • Utiliser les quadrants de la dette technique de Martin Fowler.
    Location, location… la 3ème partie est consacrée à adapter l’environnement. Ce sont 7 idées qui sont mises à contribution ici.
  • « choose to travel » nous rappelle qu’effectuer une rétrospective en présence physique pour une équipe répartie crée un lien fort.
  • A l’inverse « do remote retrospective » nous rappelle la loi de Conway et comment amoindrir ses effets.
  • « dim the light » est plus original : les auteurs y évoquent la manière d’utiliser l’intensité de l’éclairage en fonction des phases de la rétrospective !

La quatrième partie est au cœur du sujet : « facilitating sessions » a ainsi droit à 10 idées !

  • Dans « be free inside fences » les auteurs évoquent comment les contraintes auxquelles nous devons faire face peuvent être vecteur de créativité.
  • Create a retrospective menu étends le concept proposé par « Agile Retrospective » en proposant d’adapter l’agenda en terme de « blocs composants ».

La plupart des idées de cette quatrième partie restent assez générales. On pourra dire qu’il s’agit plus de rappels… La cinquième partie « re-energizing retrospectives » fait face à l’un des challenges important de cette activité : le Scrum Zombie » ! Dans « taylor your retrospectives », les auteurs proposent 7 catégories de rétrospectives, chacune avec des dynamiques et des buts différents, et des exercices adaptés.

La dernière partie, « improving outcomes » a une coloration très « Lean » : on y parle d’améliorations, d’expérimentation, de petits lots, etc… Cela n’a rien de transcendant, mais ce sont de petits rappels sympathiques.

Au final, l’ouvrage n’est pas mauvais. Il y a des choses à picorer à droite et à gauche. Le propos est parfois trop général pour être vraiment utile, ce ne sont alors plus guère des idées. J’avoue trouver nettement moins de force à ce texte qu’aux deux volumes précédents.

Fifty Quick Ideas to Improve your Retrospectives

Référence complète : Fifty Quick Ideas to Improve your Retrospectives – Tom Roden & Ben Williams – Neuri Consulting LLP 2015 – ISBN : 978 0 9930881 2 4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.