Note de lecture : The People’s Scrum, par Tobias Mayer

Note : 9 ; Scrum niveau « Ri ». Book of the year 2013 !

Le livre ne paie pas de mine : un petit format qui compte environ 150 pages et une annexe de 3 pages (la description de Scrum selon l’auteur !). Le contenu lui-même vient d’une sélection de posts de l’auteur en provenance de son ancien blog : Business Craftsmanship. Les posts eux-mêmes ont été un peu retouchés, mais à peine ! Le volume se présente donc en 3 parties, chacune découpées en environ une douzaine de posts.

Ainsi décrit, il n’y a rien qui attire spécialement l’attention ! Ce qui attire vraiment l’attention, c’est le contenu même des posts, l’angle pris par l’auteur. Ici, nul focus sur l’aspect folklorique des méthodes agiles. D’ailleurs on ne parle même pas de méthode, mais de communication, de savoir-être et de culture ! C’est un point de vue original et disruptif sur Scrum, où l’auteur met d’avantage le doigt sur l’aspect dépouillé du framework qui laisse la place à ce qui compte vraiment. Voyons cela, justement.

La première partie, « The Intrepid Explorers » est composé de 13 posts, qui couvrent 35 pages. Parmi ceux-ci, je retiendrai « the heart of Scrum », qui présente le Scrum board comme un forum de communication pour l’équipe, « distributed teams are not teams » qui pose bien la posture tranchée de l’auteur. « The agile explorer » est très significatif du point de vue de l’auteur sur l’approche agile, un état d’esprit de perpétuelle découverte, de remise en cause de l’organisation pour implanter l’ADN agile. Bien entendu, on ne peut faire l’impasse sur « the people’s Scrum » qui donne son titre au livre, véritable profession de foi de l’auteur sur sa vision humaniste de l’agilité.

La seconde partie, the « ragged pathway » regroupe également 13 posts sur 40 pages cette fois. C’est ici la « vue processus » de Scrum, la moins passionnante du livre certainement, bien que je me sois quand même régalé. L’auteur nous gratifie par exemple d’une série de 3 posts sur les estimations, en contradictions apparente entre-eux (et écrits à 2 ans d’intervalle). Une fois encore, l’auteur prend aussi un angle original sur les rôles Scrum, de mon point de vue plus pertinent que la description original, car exprimé en terme de « focus » plutôt qu’en terme de mission, ce qui ouvre la voie à de meilleurs interactions , plutôt qu’à des définitions de limites ! « don’t have meeting » propose de basculer les réunions vers des conversations… encore une approche disruptive de l’auteur ! « timebox != commitment » exhorte contre l’idée même d’engagement qui nous laisse piégé dans l’ancien mode de pensée. J’aime ! Enfin « the soul of Scrum » synthétise la vue de l’auteur sous forme de principes fondamentaux. A ne pas rater !

La dernière partie compte également 13 posts et couvre près de 50 pages. Elle s’intitule « the promised land » et est consacré à la culture. J’y relève particulièrement « corporate oppression », une fronde (une de plus) de l’auteur à l’encontre de toutes les formes de coercition que sont les standards, les organismes promouvant ces standards ou les règles d’entreprise. Je ne eux non plus m’empêcher de relever « scaling Scrum : the alcoholic perspective » dont le titre laisse bien figurer le contenu.

Ce livre est une collection de posts, je l’ai dit. Je ne saurais dire que je suis d’accord à 100%, mais je le suis très souvent. Les points de vue sont disruptifs, même au sein de la communauté agile et ces posts sont autant de mini-séismes. Ce n’est pas la premier livre à lire sur l’agilité, ni même le second, d’ailleurs. Certains de ces posts vous accrocherons plus que d’autres, et ce ne sera pas la même chose pour chacun d’entre nous. C’est l’ouvrage qu’il vous faut pour nous remettre en question, extraire le vrai fruit agile de la gangue de buzzwords, de solutions toutes faites et de pratiques zombies dans laquelle nous nous enlisons si facilement.
A lire absolument.

The People's Scrum

Référence complète : The People’s Scrum, Agile ideas for revolutionary transformation – Tobias Mayer – Dymaxicon 2013 – ISBN : 978 1 937 965150

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s