Open-Space des pratiques agiles, en toute intimité

Pour ce premier Open-Space 2015, nous étions accueillis par Malten. Etait-ce l’éloignement (pourtant pas si important, à Neuilly), la pluie ou un début d’année déjà chargé ? Seul un quart des inscrits étaient fidèles au rendez-vous.

Qu’importe, les règles de l’open-space disent : « les personnes présentes sont les bonnes personnes » et c’est ce que nous avons acté !

image

Il n’y avait pas non plus floraison de sujets. Mais il y en avait bien assez pour alimenter nos discussions. Et une fois n’est pas coutume, j’en ai proposé un ! Il a même reçu plus que sa part de vote.

image

Il s’est ainsi retrouvé en première tranche horaire. Allons-y

Et la motivation, alors ?

Les principes agiles nous disent bien de « prendre un groupe de développeurs motivés et de leur laisser faire leur travail ». Mais motivés par quoi ? Quelle type de motivation nous intéresse ? Et est-ce une bonne idée de chercher à filtrer un type de motivation adéquat ?

Assez rapidement, quand on parle de motivation, on arrive sur les fameuses motivations intrinsèques de Jurgen Appelo. Mais sélectionner le type de motivation recherchée ou retenir ceux-ci n’est pas si facile. Ici, nous avons identifié le facteur que je trouve le plus intéressant de cet atelier :

Aligner les valeurs de l’entreprise avec le ou les types de motivations qui nous intéressent.

Ainsi on favorisera « l’équilibre écologique » recherché, si bien sûr ces valeurs sont effectivement vécues au jour le jour.

Nous avons évoqué bien d’autres choses encore, comme la spirale dynamique, mais bon, pour en savoir plus, il fallait être là, n’est-ce pas ?

image

Entracte

Dans l’autre salle, on discutait agilité dans le business avec un jeune chef d’entreprise qui vient de découvrir l’agilité par ses informaticiens…

image

On perd quelques participants au passage, mais cela ne saurait nous empêcher d’attaquer le second créneau !

#noestimates

C’est à la manière du hashtag Twitter que nous était proposé le sujet. Sur cet atelier nous ne sommes carrément plus que 3, cela simplifie la photo de groupe.

image

En parlant d’estimations, on remonte aux finalités du planning meeting, qui sont l’acquisition de la connaissance du sujet et l’alignement sur la valeur recherchée et le plan d’action.

Mais les estimations focalisent sur la taille (comme on faisait avant l’agilité) plutôt que sur la valeur ! Il faut donc un nouveau type de discussion centrée sur le découpage, afin de maximiser la valeur et se créer des options. Des sujets que j’avais traité d’ailleurs dans « en finir avec les estimations ».

image

En clôturant l’open-space…

Pendant ce temps, on parlait portefeuille de projets dans l’autre salle…

image

Bref, c’était certes un open-space restreint, mais la quantité n’a jamais primé sur la quantité dans mon esprit. Une soirée que je noterais donc 4 (sur 5) sur mon « fist of 5 ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s