Note de lecture : iWOZ, par Steve Wozniak avec Gina Smith

Note : 5 ; Mémoires d’un ingénieur.

Bien sûr, ce livre est un peu le contrepoint de la biographie de Steve Jobs. Comprendre la naissance d’Apple, c’est comprendre aussi la relation entre ces deux hommes, tout comme comprendre les Beatles, c’est (en partie) comprendre la relation entre McCartney et Lennon ! D’une certaine manière la façon dont chaque biographie est faite est elle-même symptomatique : Steve Jobs a choisi le meilleur biographe afin d’obtenir un ouvrage définitif et mémorable. Steve Wozniak a choisi l’autobiographie, plus modeste mais projetant son propre point de vue sur cette aventure.

Le début du livre, celui où l’on croise Woz enfant, puis adolescent peut nous laisser penser que le personnage est particulièrement prétentieux ! Ces 4 ou 5 premiers chapitres nous permettent non seulement de découvrir le jeune Wozniak, mais aussi de découvrir l’aspect « ingénieur » de Woz : ce qui semble de la vantardise ne l’est pas, il s’agit simplement d’une règle d’analyse objective qui fait partie intégrante de son attitude d’ingénieur.

Un autre sujet revient aussi régulièrement au long de l’ouvrage, un aspect moins connu de la personnalité du co-fondateur d’Apple : le plaisantin. J’avais trouvé la chose évoquée par ailleurs, mais Woz est littéralement prêt à tout pour une bonne blague, même dans les moments les plus importants ou les plus dramatiques !

La technique et la créativité technique prennent un grande part dans le vie de Steve Jobs. Au point que quelques encadrés sont dédiés à des explications techniques et que l’auteur tente de nous faire partager son enthousiasme pour certaines de ses trouvailles, alors qu’il est bien difficile de l’y suivre. Pourtant ces trouvailles sont bel et bien exceptionnelles et ont fait de Wozniak un ingénieur au talent inégalé dans la Silicon Valley à la fin des années 70. Mais pour faire contrepoint au début de l’ouvrage, s’il est fier de ses trouvailles, il n’y a pas vantardise outrée sur celles-ci. Simplement la satisfaction d’une très bonne trouvaille, quand bien même celle-ci ait pu changer la face de l’informatique ! L’Apple II reste pour moi un exemple d’élégance et d’efficacité en matière d’ingénierie électronique inégalé aujourd’hui.

Le but du livre n’est pas vraiment d’être une biographie complète, car tout ce qui est postérieur à la création d’Apple fait l’objet de moins de développement. Il ne parle pratiquement pas de son travail d’enseignant. Je ne suis pas non plus certain qu’elle permette de décoder la relation complexe qui le liait à l’autre Steve…
iWoz n’a pas le souffle épique de la biographie de Steve Jobs, et on n’abordera pas cette lecture pour les mêmes raisons. Mais moi, j’ai bien aimé.

image

Référence complète : iWOZ – Steve Wozniak avec Gina Smith– Globe 2013 (V.O. : iWoz ; W. W. Norton & Co 2006) – ISBN : 978 2 211 21573 2

Harry Potter and the Goblet of Fire (Harry Potter, #4)

https://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0439139600?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s