What to do when Scrum doesn’t works

Et d’abord, c’est quoi Scrum ?

Oui, je sais, on peut faire référence au Scrum Guide et à toute ces sortes de choses, mais pour Henrik Kniberg, ce sont :

  • De petits morceaux de fonctionnalités
  • Des équipes subdivisées en petites équipes
  • De petites tranches de temps.
  • Une valeur métier optimisée
  • Avec un processus optimisé !

Et c’est tout !

Pourtant, visiblement, tout ça peut mal se passer. Voyons comment et comment y remédier. Avec 5 cas de figure.

Mal utiliser le processus

S’en prendre à Scrum alors qu’il faudrait plutôt penser à notre façon de l’utiliser est le premier symptôme. Le grand classique est le temps consacré aux cérémonies : s’il est exagérément long, il s’agit simplement d’un avertissement, nous essayons de pratiquer Scrum comme une méthode classique !

Le fondamentalisme ne rend pas non plus beaucoup de services. Ils qualifient d’erroné tout ce qui ne marche pas en agile, tout comme ils qualifient de « cycle en V » tout ce qui n’est pas agile. Pourtant le cycle en V marche aussi dans le bon contexte…

Blâmer le messager

L’une des vertus de Scrum est de faire remonter les problèmes à la surface rapidement : le projet est trop gros ? La qualité n’est pas au rendez-vous ? Il est préférable de le savoir avant qu’après ! Or nous sommes habitués à vivre longtemps dans l’ignorance, il semble naturel de blâmer un processus qui va nous révéler des défaillances dès le premier mois… Il faut alors travailler de manière systématique sur ses faiblesses, via de l’analyse causale.

Henrik Kniberg pointe aussi les « Sadoscrumistes » : si ça fait mal, c’est que c’est bon…

L’impatience

Passer d’une procesus classique à un processus agile, c’est une courbe de changement. Et la première étape du changement, c’est le chaos ! La ou les premières itérations d’un projet agile peuvent donner des résultats moins bons qu’avant. Laissez un peu de sursis à Scrum !

Ne pas adapter le processus

Scrum est un cadre, pas un carcan. Si une pratique ne convient pas, il faut chercher à l’adapter plutôt que jeter brutalement Scrum !

Utiliser le mauvais processus

Certains contextes se prêtent mal à Scrum et plus précisément au rythme des itérations. Scrum n’est pas le seul processus agile ! Il ne faut pas être dogmatique, ce qui nous enferme dans le « Scrum Shu ». Evoluer, ce peut être se détacher de Scrum ou emprunter une autre voie telle que Kanban.

Autres Ressources

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s