Note de lecture : La bibliothèque standard STL du C++ – Alain-Bernard Fontaine – InterEditions 1997 – ISBN : 2-7296-0657-2

Note : 0 ; A éviter à tout prix !

Si vous cherchez dans cette sélection un livre à éviter à tout prix, vous venez de le trouver. L’auteur est probablement un bon programmeur, d’ailleurs il nous vomit des pages de code pour expliquer des choses qui seraient mieux mises en valeur sur 4 ou 5 lignes, mais il est sans aucun doute un exécrable pédagogue. Sans compter que l’auteur semble imaginer que l’on utilise les STL que pour stocker des entiers ou des flottants : les exemples se cantonnent exclusivement à cela ! Les explications sont souvent confuses et incomplètes.

Le livre ne commence sérieusement qu’avec le chapitre 3. Les deux précédents nous ont surtout servi à appréhender la pauvreté de l’expression écrite que nous aurons à subir durant le reste de l’ouvrage. Donc ce chapitre 3 sert de base pour le reste du livre, bases qui sont sans connexion directe au sujet (l’auteur pense que nous sommes assez suicidaires pour nous servir de ce texte comme base de notre savoir en C++). On y évoque de manière décousue les templates, les exceptions et surtout la bibliothèque iostream. Le tout décousu à l’envie.

Le chapitre 4 est curieusement appelé « organisation de la librairie C++ : il s’agit d’un listing des headers de la librairie C++ et d’une pseudo-description sur 3 pages de la classe string, avec un magnifique diagramme de Booch dont les éléments sont positionnés avec une précision d’un demi-centimètre !

Le chapitre 5 nous parle de gestion mémoire et des classes l’implémentant dans la librairie C++. Le propos tourne autour des modèles mémoire de Windows (car le livre évoque beaucoup Visual C++ 4.2) et les auto_ptr de la librairie qui ne sont pas utilisables avec la STL. Tout cela n’a donc aucun intérêt par rapport à la STL. Passons.

Le reste des chapitres (du 6 au 16) présente les différents conteneurs de la librairie, les itérateurs et les algorithmes. Un très long chapitre est d’ailleurs consacré aux algorithmes, le seul où l’auteur a (vainement) essayé de faire un effort rédactionnel. Les autres chapitres sont une version dégradée de l’information de base disponible avec les headers, agrémenté d’exemples hermétiques.

Il est réellement étonnant qu’un éditeur ayant pignon sur rue ait pu laisser passer un texte d’une telle médiocrité. Il est vrai que la bibliographie française ne présentait pas à l’époque une quelconque concurrence, mais à un certain niveau, il est préférable de ne rien éditer que de publier une merde (vous avez bien lu). Pour couronner le tout, l’impression et la reliure sont de médiocre qualité. Même gratuit, ce livre serait encore trop cher. Ne perdez pas votre temps à le feuilleter chez votre libraire.

image

Référence complète : La bibliothèque standard STL du C++ – Alain-Bernard Fontaine – InterEditions 1997 – ISBN : 2-7296-0657-2

La bibliothèque standard STL du C


https://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/2729606572?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s