Product Tank : Innovateurs contre optimiseurs !

Pour ma première rencontre avec le Product Tank meetup, nous étions accueillis dans les locaux d’Urban Linker. Locaux au look très tendance, avec de gros tuyaux (probablement faux) visibles et cablâge à l’avenant. Quelques têtes connues me permettent d’échanger deux ou trois mots pendant la demi-heure qui précède.

image

Edouard, que je n’ai pas vu depuis une paire d’années me parle de ses tentatives de créations de service. Je garde par devers moi quelques repères à garder en mémoire.

Quel sorte de Product Manager êtes-vous ?

Boris Golden de Viadeo n’est pas venu nous parler de Viadeo, mais de typologies de Product Managers : les innovateurs et les optimiseurs.

Pourquoi s’en soucier ? Parce qu’il arrive bien souvent que ceux qui sont bons dans un contexte sont mauvais dans l’autre et vice-versa. Il s’agit en théorie du même rôle, mais dans deux contextes bien différents, faisant appel à des savoir-faire différents. Boris se donne pour mission de nous en convaincre !

image

Etre innovateur

Sans aucun doute, l’innovateur parait plus « sexy » : il va chasser la fonctionnalité disruptive et agit dans les phases amont d’un projet, là où résident beaucoup d’inconnues.

Il travaille à très court terme, avec des horizons de visibilité de l’ordre de la semaine ou même du jour. Ses risques d’échec sont élevés, ce qui le fait souvent agir en mercenaire, sans se soucier de suivre un process.

D’ailleurs ses projets sont souvent en manque d’argent, ce qui est aussi une condition sine qua none pour se focaliser sur les bonnes choses.

Etre un « optimiser »

L’innovateur fait souvent un médiocre optimisateur ! L’inverse est aussi vrai. Le focus de l’optimisateur est l’ajustement avec en point de mire les KPI, et l’exécution rigoureuse, contrairement à l’innovateur, comme l’a décrit Steve Blank.

Ses horizons de travail sont à une toute autre échelle, qui va du mois à l’année. A contrario, ses risques d’échec sont faible (hormis celui de ne pas atteindre les objectifs).

image

Ce que j’en pense

Le portait des deux pôles opposés du product,management est intéressant. L’orateur a bien couvert les différentes facettes de ces deux personnalités dont le métier est pourtant identique à la base. Comme il le rappelle toutefois, on est rarement dans l’un de ces extrêmes, mais souvent quelque part entre les deux.

Je m’inscris en faux sur la vision de l’orateur sur l’agile, qu’il voit comme un « process » valable pour l’execution, mais sans utilité pour l’innovation. C’est une vue réductionniste et même fausse de mon sujet de prédilection qu’il voit finalement comme le nouveau Taylorisme !

Plutôt que de rentrer dans le détail du propos (comme j’ai faillis le faire), je préfère vous proposer le support de présentation.

Fin de soirée

Le style de la soirée fait beaucoup plus « jeune » que les meetups dont j’ai l’habitude : on reste debout ou on s’assoit par terre et les bières circulent pendant la présentation. Je classerai cette soirée comme « instructive mais pas mortelle ». Je reviendrais certainement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s