L’agilité, une question de feedback

J’avais évoqué, lors d’une présentation en 2012, la question du feedback et son rôle majeur en tant que moteur de l’émergence.

J’aimerais revenir sur ce sujet qui me tient à coeur et le développer plus avant ici. Je vais aussi tenter de lui donner, modestement, un petit éclairage historique.

Les boucles du feedback

Pourquoi focaliser sur le feedback ? En fait, nous pouvons interpréter une grande partie des pratiques d’ingénierie et de projets agiles sous forme de boucles de feedback imbriquées. c’est ce que j’avais fait lors de mon lightning talk sur l’émergence. En voici l’illustration.

La Boucle de feedback

Nous reviendrons sur cette illustration un peu plus tard. Car on peut aussi présenter ces boucles  de feedback autrement. Elles ne sont pas le fruit de ces 10 dernières années. L’émergence progressive de ces boucles de feedback a commencé il y a bien longtemps. Longtemps avant que l’on parle d’agilité.

Un regard historique sur les boucles de feedback

Compilation interactive

La plupart d’entre-vous n’avez pas connu cette époque, mais vous savez certainement qu’il fut un temps on l’on saisissait les programmes sur ceci

Punch Card

Chaque carte représente une ligne de code, plus exactement 80 colonnes de texte. Le processus est le suivant :

  • On écrit son programme sur papier.
  • Dès qu’on l’a rédigé (et vérifié, croyez-moi, c’est mieux), on va le saisir sur un terminal produisant une carte par ligne de texte.
  • On donne la pile de cartes au centre de calcul. Ce dernier va programmer sa compilation et son exécution. Ce ne sera pas pour tout de suite, probablement dans quelques jours.
  • Quand le job est passé … on vous donne le résultat … ou pas !

Une de mes anciennes collègues m’a ainsi racontée qu’elle a reçu un jour en retour sa pile de cartes entourée d’un élastique et d’une note rageusement libellée : “fait planter la machine !”. 

Une anecdote hélas probablement pas si rare que ça…

J’ai à peine connu cette époque. mais à mes début, j’empruntais un ordinateur de poche 2 jours par semaine. Je n’avais que ce créneau à ma disposition pour saisir et tester les programmes que j’avais écrit sur papier pendant le reste de la semaine. C’est un peu le même cas de figure.

Cette période est révolue depuis longtemps. Au début des années 80 nous sommes passé de la compilation batch à la compilation interactive. Ou à peu près. On est passé de délais de feedback de quelques jours à quelques minutes (et quelques heures dans le cas de gros projets)

Coloration syntaxique

Il y a certes eu de discrets essais sur des environnement confidentiels dans les années 80 et même avant, mais comme beaucoup j’ai découvert la coloration syntaxique avec un IDE mainstream : Borland C++, au début des années 90.

Je me souviens avoir assisté à la présentation de lancement de l’IDE. Le public a littéralement réagit à la seconde où le présentateur a dévoilé la fonctionnalité.

Coloration syntaxique

C’est le feedback sur la syntaxe d’écriture du programme que cette fonctionnalité adresse. Passer de quelques minutes, c’est à dire le délai entre deux compilations, à quelques secondes est une amélioration conséquente.

Complétion de code

De la coloration à la complétion, il n’y a qu’un pas. C’est le feedback sur notre implémentation que cette fonctionnalité adresse en nous proposant les méthodes disponibles.

Code completion

Vous allez me dire qu’il ne s’agit pas de feedback ici. Vous avez raison. C’est mieux, cette fonctionnalité anticipe le feedback, le rendant inutile. Disponible assez tôt dans les environnements Smalltalk, il faudra attendre la moitié des années 90 pour voir cette fonctionnalité se démocratiser.

Compilation continue

Egalement amorcé par Smalltalk, c’est dans Visual Age Java que j’ai vu pour la première fois cette fonctionnalité faire son apparition, vers la fin des années 90. Cette fois c’est la justesse grammaticale sur laquelle le feedback passe de quelques minutes à quelques secondes.

Agilité et feedback

J’ai dit que nous reviendrions sur l’illustration des boucles de feedback. Nous allons le faire. Mais pourquoi s’intéresser au feedback, en quoi ce mécanisme est-il important et si particulier à la pensée agile.

Parce qu’en tant qu’être humain, et même en fait en tant qu’organisme vivant, c’est notre principal mécanisme d’adaptation. Et l’adaptation au changement, ça figure quelque part dans notre manifeste agile, j’en suis pratiquement sûr…

La rétrospectives

Cette pratique n’est pas à proprement parler nouvelle. les rétrospectives de projets (alors appelés post-mortems) ont probablement plusieurs décennies d’existence. En quoi est-ce différent ici ? Pourquoi faire des rétrospectives plus souvent ?

Agile retrospective

La rétrospective est le mécanisme d’adaptation de notre processus. Un post-mortem de projet sert surtout à se lamenter, la rétrospective d’itération sert à adapter notre processus et nos pratiques agiles.

Cycles itératifs

J’entends souvent les équipes parler de “lotir” les itérations. C’est ce que l’on fait dans les processus itératifs. Seulement le lotissement n’a rien à voir avec l’adaptation.

Le cycle itératif agile utilise ce que l’on a appris de l’itération qui vient de se dérouler pour réévaluer les priorités et la pertinence des items figurant dans le backlog ou comme opportunité d’émettre de nouvelles idées, d’aller plus loin dans les fonctionnalités venant d’être développées.

Acceptance tests

Nouveau venu de nos pratiques agiles, le test d’acceptance nous permet d’avoir du feedback sur l’implémentation des stories, lorsqu’ils sont exécutés. Mieux encore lorsqu’on les écrit, ces tests d’acceptance donnent du feedback sur les user stories elle-même ! Ecrire des tests d’acceptance, c’est instancier les spécifications, lever les ambiguïtés, se décider sur les cas aux limites, générer de nouvelles questions.

Integration continue

Il y a un temps pas si lointain où l’intégration représentait une phase majeure, longue et risquée des projets. Le feedback sur le fonctionnement conjoint des différentes briques se faisait alors sur des cycles allant de 3 mois à deux ans.

C’est avec émotions que nous repensons parfois à ces périodes particulières des projets qui occupaient nos soirées et nos week-ends avec enthousiasme, au lieu de manger des chips et boire de la bière devant un match de foot…

Late integration

Avoir la température, non seulement sur l’intégration, mais sur la qualité du code et la couverture de test, cela fait aujourd’hui partie de notre quotidien. Next !

Tests unitaires

En parlant de quotidien, en voilà un sur lequel je ne vais pas non plus m’attarder : les tests unitaires nous donnent du feedback sur le fonctionnement du code : fait-il ce à quoi nous nous attendons qu’il fasse ? C’est aussi de l’acquis : next again !

Pair programming

On pense souvent au pair programming comme à une technique de collaboration. C’est vrai. Mais c’est aussi et surtout une technique de peer review en temps réel et en continue. Un feedback sur l’écriture de code et les choix de conception fait en temps réel.

Mais aussi …

Le feedback des pratiques agiles ne s’arrête pas là. Après tout, toutes ces techniques sont plus ou moins déjà identifiées comme des techniques de feedback.

Management visuel

Les projets agiles aiment s’afficher. C’est aussi une forme de feedback

  • De la part de chaque membre de l’équipe envers tous les autres.
  • De la part de l’équipe vers tous ceux qui souhaitent savoir ce qu’il s’y passe.
obeya

Lean startup et le validated learning

A plus grande échelle, le cycle agile peut servir à donner du feedback, non plus à l’échelle du projet, mais à celle du business. Lean Startup étend la portée des cycles de feedback au-delà du déploiement, jusqu’à l’usage du produit afin de vérifier les hypothèses produit : persévérer ou pivoter.

De la seconde à l’entreprise

L’agilité fonctionne en harmonie avec le feedback. Mieux, elle guide chaque action par cette simple interrogation : comment vais-je évaluer que je suis satisfait du résultat ? C’est la mise en oeuvre du PDCA de Deming depuis les cycles les plus courts jusqu’aux décisions les plus impactantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s