Note de lecture : Succeeding with Open Source, par Bernard Golden

Note : 7 ; Quand le monde du développement organisé traditionnel rencontre le monde du développement communautaire.

Cet ouvrage traite de l’évaluation des prouits open source et de leur intégration au sein des systèmes d’information d’entreprise. Pour ce faire, l’auteur a développé une méthode d’évaluation (qu’il a appelé OSMM pour Open Source Maturity Model). Je dois dire que l’auteur m’a étonné, car venant de toute évidence d’un monde plus traditionnel, il n’essaye pas de comparer l’open source selon les canons des produits commerciaux. Au contraire, il apprécie leur qualité justement au regard de l’absence d’objectifs commerciaux qui amène ces développement à progresser d’avantage en terme de satisfaction des utilisateurs utôt qu’en terme d’attraction des clients potentiels qui entraine souvent une boulimie des fonctionalités qui se fait au détriement de la qualité. Au cours de ses périgrinations, l’auteur est devenu un fervent supporter de l’open source, tout e conservant un jugement serein, ce qui l’a entrainé à construire l’OSMM.

Le processus d’évaluation développé ici est bien adapté à l’open source, car il est simple. En effet, pourquoi développer un modèle compliqué, alors que celui-ci n’évitera pas l’évaluation technique ultérieure. En fait, ce processus a juste pour objet d’établir un « go / no go » basé sur des critères tels que achèvement du produit, disponibilité de support, de documentation et de formation, et de mettre ces informations en vis-à-vis du type d’utilisation que l’on désire en faire : expérimentation, production ou projet pilote. On ne reste pas dans la simple théorie, car chaque point développé est très concrètement illustré par l’évaluation d’un produit Open-source connu : JBoss. Il aurait certainement été intéressant d’y mettre en vis-à-vis un produit moins haut de game et moins abouti, bref plus dans la moyenne des produits open source disponibles, mais c’est très bien quand même.

J’ai bien aimé ce livre, sa simplicité et son pragmatisme. Le reproche le plus important que je lui ferai et de ne pas développer l’aspect communotaire (ou au moins l’évoquer), par lequel un utilisateur se doit quand il le peut, aider les autres par son expérience acquise. L’auteur a trop tendance à inciter les utilisateurs à se placer dans une position de pur consommateurs (pourqoi mutuliser les connaisances au sein de l’entreprise, alors que chaque utilisateur peut directement interroger (et donc poser plusieurs fois la même question) la mailing liste sans que cela ne coûte rien ? Ormis ce point, il est bien que ce livre participe à placer l’open source dans une optique d’utilisation d’entreprise et non plus comme des développements de hobystes.

succeeding-open-source

Référence complète : Succeeding with Open Source – Bernard Golden – Addison Wesley / IT series 2004 – ISBN: 0-321-26853-9

Succeeding with Open Source

http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0321268539?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s