Note de lecture : Liferay Portal Administrator’s Guide 2nd édition, par Richard Sevoz Jr

Note : 3 ; Quand on a vraiment besoin, on n’a pas forcément le loisir d’être difficile sur la forme…

La première chose que l’on découvre quand on prend ce livre en main, c’est qu’on n’a pas envie de lire ! Le format n’est pas pratique (trop grand pour un format poche, mais trop petit pour une lecture confortable), le papier est de qualité très médiocre, la mise en page est lamentable, la qualité des illustrations inexistante et même la typographie n’est pas en reste avec ce charmant carnage.

La bête fait 255 pages hors annexes (celles-ci sont anecdotiques) sur seulement 6 chapitres. Des chapitres assez longs en moyenne, donc.

En parcourant le chapitre 2 « initial setup », on s’aperçois toutefois de certaines choses : d’abord il est vrai que les copies d’écran sont franchement trop nombreuses, même si certaines sont utiles (elles ont souvent des indications comme des parties cerclées, au lieu d’être brutes comme c’est trop souvent le cas). Cela explique la longueur inhabituelle de 89 pages pour ce chapitre. Mais les informations sont claires et précises et des recettes d’installation numérotées permettent de venir à bout de difficultés dont on sait qu’elles prennent du temps sinon. A propos de l’installation, la liste des serveurs d’application pour lesquels est fourni une explication est tout simplement impressionnante.

Le chapitre 3 « configuration » est quand même plus court, avec ses 44 pages. Mais il a un petit goût de tutorial un peu cheap dans sa première partie. Le genre où l’on apprend rien. La partie dédiée à la configuration LDAP rattrape un peu le coup.

La configuration avancée, vous savez celle où l’on parle des « ext » est traitée au chapitre 4. C’est le plus long du livre et de loin, avec ses 90 pages ! Les très complexes fichiers de propriétés sont passés en revue, mais souvent avec des explications franchement sibyllines. La recherche et l’exploitation des informations de ce chapitre sont l’affaire de gens motivés et acharnés … et qui en ont vraiment le besoin. Abandonnez l’idée d’en faire une lecture linéaire. Seule la section dédiée à l’installation des plugins nous offre un oasis d’une relative fraicheur.

Le chapitre 5 « enterprise configuration » nous expose en un peu moins de 30 pages les possibilités de déploiement de Liferay en mode « solid rock » : clustering, cache distribué, déploiement à chaud, etc… sont les sujets qui y sont traités. Le chapitre a le mérite de développer un peu ses explications.

Le dernier chapitre « maintaining a Liferay Portal » parle backup, logging, procédures d’upgrades sur une dizaine de pages.

Voilà un texte auquel on ne s’attaque pas pour le plaisir. Si certains chapitres présentent des procédures d’exploitation claires, l’ensemble de la prose est très sèche et peut surtout être utilisée comme référence. Mais même là, ce n’est pas du grand confort.

Un tel ouvrage se doit de rester à jour par rapport aux nouvelles versions de Liferay. Une troisième édition de cet ouvrage y répond.

liferay-portal-admin-2nd

Référence complète : Liferay Portal Administrator’s Guide 2nd édition – Richard Sevoz Jr – Liferay Press 2008

Liferay Administrator's Guide


http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0615196489?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s