Note de lecture : Practices of an Agile Developer, par Venkat Subramaniam & Andrew Hunt

Note : 3 ; Le petit frère simplet du « pragmatic programmers »

Tout a-t-il été dit sur le développement agile ? Si l’on est en droit d’en douter, la lecture de ce livre nous laisse penser le contraire. Car, franchement, à la lecture de cet opuscule on ne voit rien de neuf. Donc, je suis déçu, et étonné d’être déçu en ayant constaté qu’Andrew Hunt avait cosigné ce livre ! Au-delà d’une introduction et d’une conclusion destinés à parler de la migration vers l’agilité (mais sans propos utiles, je dois dire), le texte se compose de 7 chapitres :

  • Begining agility : Donne des pistes sur le « par où commencer », et comment se comporter au sein de projets agiles.
  • Feeding agility : Aborde les points sensibles, les « accélérateurs agiles », destinés à faire passer les projets à la vitesse supérieure.
  • Delivering what users want : Aborde le point crucial de la réalisation du projet par rapport à la demande utilisateur ; comment prioriser et comment obtenir du feedback.
  • Agile feedback : Aborde spécifiquement l’aspect retour d’expérience, comment mesurer les progrès et estimer la qualité et la pertinence de ce qui est réalisé.
  • Agile coding : Traite des pratiques liées au codage. Ces pratiques se rapprochent de celles de l’extrême programming.
  • Agile debugging : Ce chapitre se focalise sur la recherche des anomalies, mais aussi sur la façon d’en garder trace et de les capitaliser.
  • Agile collaboration : Donne des indications sur les façons d’interagir au sein d’une équipe de développement, mais aussi hors de cette équipe de développement.

L’ouvrage, bien Que découpé en chapitres est essentiellement constitué d’un ensemble d’items, traités de façon similaires : tout d’abord les auteurs énoncent l’anti-pattern (illustré d’une icône représentant un diable). Il s’en suit une discussion sur le sujet pour expliquer le bien fondé d’opérer différemment. Les auteurs énoncent ensuite une contre-proposition (illustré d’une icône d’ange). L’item se termine par deux paragraphes : le « what it feels like » expose les conséquences du changement opéré, tandis que le « keeping your balance » donne les pours et contres de l’item, en mettant l’accent sur les facteurs défavorisant qui peuvent être rencontrés.

En conclusion, ce court opuscule de 170 pages n’est guère une lecture indispensable. Bien au contraire, on lui préfèrera son grand frère, le « Pragmatic Programmer ».

practices-agile-dev-pragprog

Référence complète : Practices of an Agile Developer – Venkat Subramaniam & Andrew Hunt – Pragmatic Bookshelf 2006 – ISBN : 0-9745140-8-X

Practices of an Agile Developer: Working in the Real World

http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/097451408X?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s