Note de lecture : Succeeding with Use Cases, Working smart to deliver quality par Richard Denney

Note : 6 ; Excel à la rescousse des cas d’utilisation, ou comment les colorier au-delà du trait.

Ce livre ne va pas vous apprendre à modéliser avec les cas d’utilisation, mais il va vous apprendre à les utiliser plus avant, notamment dans une optique qualitative. Ce livre est découpé en 4 parties indépendantes, qui constituent autant de facettes d’utilisation améliorée des cas d’utilisation.

La première partie est consacrée aux « QFD » ou Quality Function Deployment, qui permet non seulement de tracer les cas d’utilisation vers les « business drivers » ou vers les exigences, mais permet d’en calculer les priorités. La méthode est simple et adaptable, et si l’on considère que l’auteur va jusqu’à montrer concrètement comment la matrice QFD se construit avec Excel, on ne voit guère ce qui empêche d’exploiter cette technique.

Excel est également utilisé dans la seconde partie dédiée aux SRE (Software Reliability Engineering), dont le but est d’adapter l’effort de développement et de test à la « qualité perçue » et à l’usage opérationnel réel des cas d’utilisation, ces ratios d’usage réel étant construit d’après les étapes de UC effectivement parcourues, et d’après la nature des relations entre cas d’utilisation lorsqu’il y en a. Si l’usage opérationnel réel est utile, entre autre pour se fixer des objectifs de disponibilité opérationnel et de fiabilité, les méthodes de calcul liées à l’effort de test sont complexes et la pertinence de leur mise en œuvre limitée à certains types de projets.

La troisième partie est dédiée aux préconditions, postconditions et invariants. Elle emprunte beaucoup aux méthodes formelles, ce qui explique probablement un certain désintérêt de ma part. Hélas, l’exemple appuyant cette partie n’aide pas à rendre le propos plus clair.

La quatrième partie est dédiée à la gestion de la configuration, dont un chapitre est dédié au calcul du ROI, et un autre au « project portfolio management ». Si ce dernier chapitre ne m’a guère convaincu, par contre celui dédié au ROI est particulièrement concret et utilisable.

Cet ouvrage se démarque clairement des autres livres consacrés aux cas d’utilisation, car il est dédié à « ce que l’on peut faire avec les cas d’utilisation ». Bien que certaines parties s’appuient sur un formalisme très poussé, une grande partie est directement utilisable sur pratiquement beaucoup de type de projet.

succeeding-use-cases

Référence complète : Succeeding with Use Cases, Working smart to deliver quality – Richard Denney – Addison Wesley / O.T. series 2005 – ISBN: 0-321-31643-6

Succeeding with Use Cases: Working Smart to Deliver Quality


http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0321316436?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s