Note de lecture : Pomodoro Technique Illustrated, par Staffan Nöteberg

Note : 7 ; Pragmatique, simple et rafraichissant.

Les auteurs scandinaves se suivent … et sans se ressembler, ils semblent tous faire preuve d’une redoutable efficacité dans la rédaction de leurs textes ! Après avoir dégusté Kniberg, Staffan Nöteberg nous offre le texte de référence sur le Pomodoro.

En soit, le Pomodoro est une technique simple, qui en fait peut se décrire complètement en 2/3 pages. Bien sûr, ici il est question de mieux que cela, et l’auteur développe au long des 7 chapitres de cet ouvrage toutes les facettes de la mise en pratique de cette technique, s’appuyant pour cela sur sa propre expérience et nous la faisant partager.

Je l’ai dit, le Pomodoro est une technique simple (c’est bien sûr l’une de ses qualités essentielles), il n’était donc pas nécessaire de nous asséner un pavé pour l’expliquer. Le texte n’est long que de 137 pages. En fait, il est même plus court, car comme l’indique le titre, le livre est « illustrated » au sens le plus littéral : chaque page fait l’objet d’une illustration (naïve, mais amusante et réussie), faite de la main de l’auteur, sur du papier quadrillé et en couleur (crayon à papier et gouache, si vous voulez tout savoir). C’est une première pour un livre d’informatique, mais cela se marie curieusement bien au texte. Du fait de ces illustrations, la taille réelle de ce texte ne couvre qu’environ 2/3 des pages, soit environ 90 pages.

Le corps du livre est composé de 7 chapitres, tous très courts. Le premier « one activity at a time” n’excède pas 13 pages. Il traite des prémices du Pomodoro : les vertus du time-boxing, de l’intérêt de la séquence de travail ininterrompue dédiée à une seule tâche. Enfin il est question de constater régulièrement des progrès sur une tâche exploratoire plutôt que des promesses d’estimation hasardeuses.

Le titre du second chapitre, « context » n’en dit pas long sur son contenu et c’est dommage. Il s’agit ici de comprendre les fondations du Pomodoro, à savoir comment le cerveau fonctionne ! C’est un chapitre assez long, avec ses 25 pages qui s’efforce d’expliquer des éléments de fonctionnements inhérent à l’organe même : le rythme, la nécessité des habitudes, de la mémoire de travail et de la mémoire associative et beaucoup d’autres encore. Une sorte d’apéritif avant d’aborder le cœur du sujet.

C’est effectivement au chapitre 3 « mechanics » que l’on entre dans le vif du sujet. La technique du Pomodoro ne saurait être plus simple, l’auteur n’en couvre pas moins 26 pages. Mais cela couvre plus que les fameuses 25 minutes, avec la gestion des listes de l’amélioration et de beaucoup de petites techniques. C’est un peu décousu, mais excellent ! Les interruptions sont l’ennemi du Pomodoro et le chapitre 4 leur sont consacrées. Il s’en faut de presque 20 pages : comment les gérer, les éviter ou les filtrer. Là encore pas mal de petites techniques qui complètent le propos sur les conséquences de ces interruptions…

Je n’aurais pas cru que l’on m’assènerait un chapitre sur les estimations dans un ouvrage dédié au Pomodoro. C’est pourtant bien l’objet de ce chapitre 5, qui heureusement ne compte que 10 pages. Ça reste léger fort heureusement. La partie la plus originale de ce chapitre est le « drum – buffer – rope » qui mérite que l’on s’y arrête.

Avec le chapitre 6 arrive le niveau avancé. Ici, on traite des adaptations de la technique. Au sein de ces 17 pages, il sera question de longueur des pomodori, des pauses ou de techniques alternatives pour la gestion des tâches. Le tout est intéressant, mais pas indispensable. Peut-on pratiquer le Pomodoro en équipe ? C’est la question à laquelle tente de répondre le chapitre final de l’ouvrage. Au-delà du time-boxing des réunions (une application un peu tirée par les cheveux), c’est au pair-programming que pense l’auteur. Une très bonne idée.

Au final, nous avons là un livre qui se lit très, très bien. On en vient à bout en 1 jour ou deux sans courir le marathon et traite d’un sujet original dont la mise en pratique peut être un vrai plus dans votre vie professionnelle. Bien sûr, le ratio « poids / prix » peut sembler extrêmement désavantageux, mais je n’achète personnellement pas mes livres au poids.

Référence complète : Pomodoro Technique Illustrated, The easy way to do more in less time – Staffan Nöteberg – The Pragmatic Bookshelf / Pragmatic life 2010 – ISBN : 978 1 93435 650 0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.