Note de lecture : Les Quatre Accords Toltèques, par Don Miguel Ruiz

Note : 3 ; Esotérique

Cet ouvrage est un classique du coaching agile. Et une précision s’impose qui va expliquer beaucoup de choses : Don Miguel Ruiz est un chaman ! En eux-mêmes, les 4 accords Toltèques sont un guide remarquablement simple et bien pensé :

  • Que ta parole soit impeccable : est l’accord principal (peut être le seul d’ailleurs) qui a trait à la congruence et l’honnêteté fondamentale. Par  » impeccable « , Don Miguel Ruiz signifie  » sans pêché « . Oui, on touche déjà à l’ésotérique. Mais j’y reviendrais.
  • Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle : Signifie qu’un avis ou une action n’engage que celui qui l’émet. C’est en fait évident, mais on l’a bien souvent perdu de vue. Avec cela en tête, on peut réagir plus calmement, parfois même comprendre le message sous-jacent aux paroles de l’autre.

  • Ne faites pas de suppositions : voilà un accord que j’applique depuis longtemps. Construire des hypothèses, puis des hypothèses sur les hypothèses, voilà un bon moyen de construire des murs d’incompréhension. Alors qu’il est si facile de clarifier les choses avec les intéressés.
  • Faites toujours de votre mieux : Don Miguel Ruiez ajoute  » ni plus, ni moins « . Si on ne fait pas de son mieux, alors on n’est pas congruent, ni même complètement honnête. Si on essaie d’en faire trop, on se met dans le rouge… Si l’on a fait de son mieux, il n’y a rien à regretter.

Au delà de ces 4 accords, que j’aime bien, il y a la prose de Don Miguel Ruiz. Et là, j’aime beaucoup moins. Dans le désordre il est question de : mages blanc, magie noire, de  » rêve de la planète « , de Dieu bien sûr, et aussi de domestication. J’en passe et des meilleures. Et là je dis : très peu pour moi.

Les développements autour des 4 accords se font essentiellement sous forme d’une sorte d’enseignement ésotérique qui sied bien à un chaman, il est vrai. J’aurais préféré avoir des exemples, des histoires… Je ne m’y retrouve pas.

Au début, lorsque j’ai lu l’histoire du premier chapitre, digne des envolées lyriques de l’ancien testament, j’ai cru que ce n’était qu’un mauvais moment à passer. Hélas non, tout le livre est comme ça. En fait le dernier chapitre  » le nouveau rêve  » (non vous ne rêvez pas, justement) est une suite de prières ( ! ). Là, j’avoue que je suis passé très vite.

En bref, la lecture ne m’est pas parue indispensable. Je pensais découvrir des approfondissements sur ces quatre accords. Et à la place…

Les Quatre Accords Toltèques, par Don Miguel Ruiz

Référence complète : Les Quatre Accords Toltèques – Don Miguel Ruiz – Jouvence 1999 (V.O. : The Four Agreements ; Amber-Allen Publishing Inc. 1997) – ISBN : 978 2 88911 654 6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s