Scrum Galette 2014

La Scrum Galette, c’est la variante de la Scrum Beer de début d’année où l’on partage la Galette des Rois. J’avais “subtilement” suggéré à Arnaud d’organiser la chose en m’engageant à participer à l’achat desdites galettes.
Je ne savais pas que cela allait m’occasionner la première grosse galère de ce début d’année : entre les problèmes de transports, un voyageur malade bloquant le traffic métro, d’interminables escaliers et une adresse de pâtisserie erronée, mon périple allait me coûter 2h30 et un quasi-arêt cardiaque 🙂
J’arrivais donc avec tranquilement 1h20 de retard, mais avec ma galette !

image

Small Talks

Comme toujours, ces discussions en petits groupes sont passionnantes ! Bien entendu, nous avons évoqué le Scrum Day 2014 qui aura lieu cette année à Disneyland.

D’un point de vue plus personnel, cela m’a permis d’échanger avec Jean-Baptiste que je croisais de loin depuis un certain temps sans avoir fait connaissance. L’occasion d’évoquer l’agilité dans la communauté PHP et l’affinité (ou la non affinité) de certaines communautés techniques avec l’agilité… On a parlé technique aussi avec les bases NoSQL. Car si on se demande si certaines technologies sont plus “agile compatibles” que d’autres, la réponse est hélas : oui !

image

L’agilité et les grandes sociétés de service

Autre sujet de grand intérêt : l’agilité et les “grosses boutiques”, vous savez, les Atos, Cap Gemini, Altran, etc. J’avoue mon ignorance à leur sujet : je les croisent peu (un peu plus ces temps-ci, en fait) et elles ne m’ont jamais intéressé. Mais ce sont des acteurs majeurs de l’informatique Française et je ne trouve pas très pertinent de me désintéresser de la question. Avec un avis de l’intérieur, c’est tout de suite plus éclairant.

Je perçois aujourd’hui un discours venant de ces sociétés pour montrer qu’elles existent dans le monde de l’agilité. En vérité, on ne les croisent pas dans la communauté agile, et je pense avoir une bonne connaissance de ce qui s’y passe ! Cela ressemble plus à une tentative d’occuper un terrain grandissant qui ne les intéressent pas vraiment mais qu’ils ne veulent pas voir échapper. C’est un avis subjectif (le mien) dont je dois dire qu’il n’est pas très étayé, hormis l’absence de ces grands noms des rendez-vous agiles.

La politique de ces grands groupes est complètement orientée aujourd’hui vers des réductions de coûts :

  • Offshoring et Nearshoring
  • Pyramide des âges très évasée vers le bas
  • Focus quasi-exclusif sur le taux d’occupation des consultants.
  • Minimum de préoccupation sur la formation et aucune sur le développement personnel.

Autant dire que l’on est très loin de ce qui m’importe ! Et il est aussi certain que de telles orientations ne font pas remonter ces sociétés dans mon estime. Pour autant, ces orientations ne sont pas à considérer comme des souhaits délibérés, mais comme le reflet des orientations du marché.

Je m’explique.

Les grands appels d’offre qui sont le business de ces grandes compagnies sont aujourd’hui, encore et toujours dominés par les forfaits fermés avec cahier des charges en amont, rejet des risques sur le prestataire et recherche du moins-disant. Toujours le même truc stupide depuis des dizaines d’années, ça ne marche pas, ça génère des avenants monstrueux (que ces grosses boutiques savent gérer pour rentrer dans leur mise de fond), quand ça ne finit pas au tribunal.

Les grandes sociétés de service sont complètement adaptées au business qui se présentent à elles. D’où le focus sur la réduction des coûts, la gestion du revenu via le change management au détriement de la qualité et de la satisfaction client. Oh, ces derniers points sont bien évoqués dans les appels d’offre, mais ne rentrent jamais en ligne de compte dans la sélection du prestataire, ils sont donc à juste titre ignorés par les répondants !

Eh oui, la ligne de conduite de ces grandes compagnies ne sont que le signe des temps. Elles s’adaptent au marché.

Notre espoir, qui se concrétise progressivement, est que les institutionnels demandent de plus en plus d’agile, du vrai ! Ce sera alors une mutation à mener pour ces grandes sociétés qui vont courir derrière des clients dont le niveau de maturité est plus élevé et sauront bien jauger ce qu’on leur propose. Cela commence déjà. Nous allons vivre une période intéressante.

Un peu de légèreté pour terminer…

Avec un peu de chance nous pourrons tenir un rythme mensuel pour nos Scrum Beers. J’aimerais bien. Ce sont des moments conviviaux, avec des échanges qui stimulent la réflexion.
Malgré qu’elle soit largement floue (la faute à un éclairage insuffisant), je ne peux résister à terminer sur cette image de Laurence couronnée par Arnaud !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s