Note de lecture : The C++ Programming Language 3rd edition, par Bjarne Stroustrup

Note : 4 ; En net progrès depuis la 2nd édition, mais encore fort confus.

Bien que très abondamment vendue, la seconde édition de cet ouvrage de référence ne pouvait se vanter d’être un livre incontournable. Le propos de l’auteur étant à la limite de la confusion, et les références multidirectionnelles (aussi bien vers l’avant que vers l’arrière) incessantes ainsi que les exemples incomplets en faisaient un ouvrage pratiquement inabordable pour les nouveaux venus au langage. Bref, il était loin d’offrir un pendant au célèbre ouvrage de Kernighan et Ritchie. Cette nouvelle mouture (qui ne l’et plus désormaisn, car il existe une 4ème édition) s’est grandement améliorée, même si elle est loin de faire taire les critiques énoncées ci avant : le propos de l’auteur est devenu plus clair, l’ouvrage s’est étoffé, et pas qu’un peu avec ses 900 pages, et il traite du C++ standard (avec toutes les nouveautés) y compris la librairie standard. En venir à bout relève du marathon, fort heureusement l’auteur a pensé aux étapes : le livre se découpe en 25 chapitres regroupés en 4 parties.

Avant même la première partie, 3 chapitres d’introduction dont un « tour du C++ » et un « tour des librairies » donnent (ou devraient donner) un bon aperçu du langage. Las, on passe très vite de sujet en sujet sans forcément comprendre comment on en est arrivé là : des templates aux containers en passant par les Stream, on a effectivement un aperçu, mais en accéléré ! On rembobine pour se remettre sur la ligne de départ !

La première partie « basic facilities » couvre 6 chapitres sur 150. Au programme : types et déclarations (chapitre 4), pointeurs, tableaux et structures (chapitre 5), expressions (chapitre 6), fonctions (chapitre 7), exceptions et namespaces (chapitre 8) et fichiers sources et programmes (chapitre 9). Déjà ça va mieux, la progression est moins décousue. La plupart des exemples de code sont assez courts et ils sont aussi très nombreux. Ils comptent pour environ la moitié du texte. Nonobstant, l’auteur ne peut s’empêcher d’utiliser des « petits trucs rigolos » dans ses exemples de code, qui ne font rire que lui : utilisation des iostreams, des références sur … eh bien on ne comprend pas trop quoi, des nommages façon vieil Unix sur une ou deux lettres qui rendent les exemples de code très hermétiques.

C’est aussi 6 chapitres pour la seconde partie « abstraction mechanisms », mais avec un tarif de 225 pages, cette fois. On a à l’affiche : classes (chapitre 10), surcharge d’opérateur (chapitre 11), classes dérivées (chapitre 12), templates (chapitre 13), gestion d’exception (chapitre 14) et hiérarchies de classes (chapitre 15). Ca recommence presqu’humainement au chapitre 10, n’était-ce l’incurable habitude du créateur du C++ de rentrer tout de suite dans les arcanes complexes du langage. Bien sûr le chapitre sur la surcharge d’opérateurs n’arrange rien, on côtoie rapidement le cas des opérateurs globaux friends, par exemple. L’héritage couvre non seulement les cas simples, mais aussi les classes abstraites (donc les méthodes virtuelles pures) et bien entendu l’héritage multiple. Les exemples me donnent surtout l’impression d’arriver à rendre ardu un sujet que je maitrise maintenant très bien. Tout cela me laisse craindre le pire quand au chapitre sur les templates. Mais si celui-ci ne fait pas de cadeau, il s’arrête à un niveau de complexité appréhendable par le commun des mortels. Les deux derniers chapitres de cette première partie sont une heureuse surprise. En fait, l’explication sur les hiérarchies de classes où l’on voit aussi l’héritage en diamant et l’héritage virtuel est même un exemple de pédagogie !

La 3ème partie aborde enfin la librairie standard : on en prends pour 7 chapitres et 260 pages. Des chapitres 16 à 19, on traite de la STL, puis viennent les String (chapitre 20), les Stream (chapitre 21) et les Numeric (chapitre 22). La STL est une librairie complexe et on ne peut reprocher à Bjarne Stroustrup de faire des impasses, mais s’y retrouver ici relève de la gageure. Heureusement j’ai en réserve d’autres références qui font mieux à cet égard ! Le chapitre sur les String nous permet de souffler… et même de comprendre ce que sont les traits ! Mais les Stream, sujet déjà difficile en soit nous assure la noyade. Avec les Numeric, c’est à peine mieux.

La dernière partie est dévolue à des considérations de conception. Elle se contente de 3 chapitres et 110 pages. Le chapitre 23 n’a même pas de code, et les deux suivant moins qu’il n’est de coutume. C’est le moment pour le père du C++ de dispenser un cours de programmation et de conception. Ce n’est pas sans intérêt, mais le Dr Stoustrup reste un pédagogue assez moyen…

Le grand mérite de cet ouvrage est d’avoir été le premier à paraître et à faire figurer ces éléments “up to date”. Depuis, est sorti la 3ème édition du “C++ primer” de Stan Lippmann (épaulé cette fois par Josée Lajoie), encore plus volumineux, et qui dépasse, sans coup férir, le livre de Bjarne Stroustrup par sa qualité. Bien sûr le « C++ 11 » est aussi arrivé depuis. L’occasion de publier 15 ans après une 4ème édition qui pèse le monumental volume de 1400 pages !

Difficile de recommander ce texte : il est difficile d’abord. Il nécessite souvent de relire 2 ou 3 fois un passage pour le comprendre. L’auteur n’a guère pitié de nous car les exemples, s’ils sont courts et nombreux surabondent en éléments connexes qui ne sont généralement pas connus et compliquent la compréhension. Il reste aussi un fervent de ce que j’appelle les « références en avant ». On ne pourra pas reprocher à l’auteur de faire l’impasse sur quoi que ce soit, mais que c’est dense. Chaque chapitre se termine par des conseils et des exercices. J’avoue ne pas avoir eu le courage de les faire. Par contre, les citations au début de chacun d’entre eux sont particulièrement pertinentes et savoureuses. Bref, une bonne lecture pour masochiste.

c++-prog-lang-stroustrup

Référence complète : The C++ Programming Language (3rd edition) – Bjarne Stroustrup – Addison Wesley 1997 – ISBN: 9780201700732

The C++ Programming Language


http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0201700735?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s