Note de lecture : The Ingres Papers, Michael Stonebraker edt.

Note 4 :Les principes fondamentaux d’architecture d’une base de données… d’il y a 30 ans !

Il fut un temps où la course entre les bases de données relationnelles se jouait entre Oracle et Ingres ! Ce temps est passé, Oracle a gagné. Ecrit par le père de Ingres (INteractive Graphics and REtrieval System), ce livre rassemble des articles détaillant l’architecture les problématiques et choix techniques d’Ingres. Comme on peut s’y attendre (Michael Stonebraker est professeur à Berkeley), les articles ont une coloration très académique. L’ensemble des 22 articles couvrant 425 pages sont regroupés en 6 sections :

  • Section 1 : Design of relational systems : Cette section relate les choix fondamentaux d’Ingres, la rétrospective sur les choix et erreurs faits durant la conception d’Ingres.
  • Section 2 : Supporting studies on relational systems : Cette section aborde des problématiques spécifiques sur les bases de données telles que le verrouillage, les performances, le système de gestion des requêtes et l’interface avec l’operating system. De nombreux point de recherches d’optimum sont abordés (granularité de verrouillage, taille de cache), d’optimisation de compilation, etc..
  • Section 3 : Distributed database systems : Cette section rassemble des articles sur des aspects avancées d’Ingres : répartition physique des données, gestion des requêtes distribuées redondance et commit sur plusieurs bases.
  • Section 4 : User interface for database systems : Cette section relate le développement d’un language de requête interactif (EQUEL) sur Ingres et d’un portail, sorte de buffer de requêtes prêtes à être utilisées. Les principes de construction de Schémas de base et de constructions d’applications à l’aide de formulaires (FADS) terminent cette section.
  • Section 5 : Extended semantics for the relational model : Cette section explore de nouvelles sémantiques au-dessus de la sémantique relationnelle, telles que la conception assistée par ordinateur ou la gestion de relations hypothétiques qui sont des sortes de « vues » sur les relations. Un autre sujet d’intérêt est la gestion des documents, permettant non seulement la gestion d’information de grande taille, mais également leur manipulation (recherche, division ou concaténation).
  • Section 6 : Database design : Cette section aborde quelques questions avancées tels que la conversion d’un modèle logique en modèle physique ou la recherche de chemins d’accès sur la base.

Les sujets abordés dans ce livre accusent clairement le poids des ans ! Il n’en reste pas moins que lorsque l’on a un peu la fibre du chercheur, ces sujets font envie et donnent envie d’aller regarder comment ces problèmes sont abordés dans les bases de données modernes ! Le niveau du propos reste souvent obscur au béotien, hélas, dû au fait qu’il s’agit d’articles de recherche. Aussi décroche-t-on souvent du texte et c’est dommage ! C’est aussi ce qui justifie ma note un peu sévère. J’aurais préféré un texte reformulé afin de le rendre plus abordable, ceci sans dégrader sa teneur technique. Les texte universitaires se font trop souvent un point d’honneur à être hermétiques !

Ingres-papers

Référence complète : The Ingres Papers, Anatomy of a relational database system – Michael Stonebraker edt. – Addison Wesley 1986 – ISBN : 0-201-07185-1

The Ingres Papers: Anatomy of a Relational Database System

http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0201071851?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s