L’Agile Tour Nantes (en images) 1/3

Soirée entre amis

Pour nous l’Agile Tour Nantes a commencé le 14 : rendez-vous étais pris avec quelques membres d’Agile Nantes. Le lieu était fixé : La bar restaurant établi dans les anciens anciens locaux des biscuiteries Lu. Je sais désormais que LU signifie “Lefèvre Utile”. Le lieu est vaste en espace et en hauteur et garde les stigmates de l’ère industrielle. Il me rappelle un peu les squats Berlinois. J’aime bien.

atnantes2012-soiree04

Arrivé vers 19h00 avec Caroline et Emilie (qui animeront la session “Des mots, des maux ? Démo !”) nous rejoignons Frédéric, Cécilia, Cécile et Pierrick. Une agréable soirée entre passionnés qui ont plaisir à se revoir.

Wake up !

J’avais pris l’option “hôtel en cambrousse mais pas loin de la conf’”, donc j’arrive à pied ! L’école des Mines de Nantes est franchement loin de la ville, mais au moins, il y a de la place. En témoigne l’accueil dans le hall d’entrée.

atnantes2012-accueil01

Assez ri, il est temps de se rendre à la session d’ouverture, guidé par Alvin Berthelot dit “Le Policier” (mais seulement par moi).

atnantes2012-alvin

L’avantage d’être accueilli dans une école, c’est que les amphi sont bien fait pour donner de la visibilité sur la scène. Et on est pas non plus obligé de prendre nos notes sur nos genoux !

Ah, les bancs de la fac ! Me voilà revenu de 30 ans en arrière…

atnantes2012-public01

Ouverture

Pierrick Thibault donne le tempo pour lancer cet Agile Tour Nantes : il sera sur le thème du jeu ! Et on applaudit bien fort la sympathique équipe d’Agile Nantes qui a rendu cette journée possible.

atnantes2012-ouverture04

Keynote

La keynote du matin était assurée par Tremeur Balbous, Breton éxilé au Quebec et aussi créateur de la communauté agile Nantaise. Le titre de cet opus d’ouverture était simplement : On est agile !

atnantes2012-tremeur01

Le passage à l’agilité nous a évité d’aller dans le mur, alors que la gestion de projet classique nous y menait tout droit ! Evité ? Non ! Nous avons juste retardé le moment d’aller dans le mur. Et ce malgré l’agilité.

Tout d’abord, quels sont les bénéfices attendus de l’agilité ? Les enquêtes montrent au premier plan les critères suivants : Time to market, gestion des priorités, gestion du changement, respect des budgets. Des critères tels que le plaisir des équipes arrivent loin.

Quels sont les bénéfices obtenus ? Ils sont différents, avec le plaisir des équipes arrivant assez haut !

Tremeur nous assène son message : le passage à l’agilité n’est pas essentiellement un changement d’organisation, mais une philosophie qui nécessite un changement de perspective. Les causes d’échec ne sont pas exogènes, mais endogènes. Elles sont à chercher en nous (ce que l’on verra dans la session suivante : immunothérapie au changement).

“Change en toi ce que tu veux changer dans le monde” – Ghandi

Il faut donc commencer par travailler sur nous, changer nous-même, apprendre à nous connaître. Il faut investir sur nous-même, par exemple en suivant les conseils de Matt Cutts en essayant quelque chose de nouveau pendant 30 jours.

Ainsi se résume le message d’introduction de Tremeur:

  • Si on reste focalisé sur les pratiques, on va dans le mur.
  • Si on travaille sur nous-même, nous réussirons.
http://fr.slideshare.net/slideshow/embed_code/15206868

Voilà pour aujourd’hui. A bientôt pour la seconde partie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s