Note de lecture : Gestion de projet agile, avec Scrum, Lean, Extreme Programming, par Véronique Messager-Rota

Note : 5 ; Un point de départ pour le chef de projet débutant, complété par des évolutions mineures, au fil des éditions.

Il est certainement une chose plus difficile que donner une note et un avis sur un ouvrage auquel on a participé : c’est se livrer au même exercice sur un livre dont on est l’auteur ! Je n’en suis pas là, mais cet exercice reste bien assez difficile pour moi.

Ce livre n’est pas une bible de la gestion de projet agile. Je doute d’ailleurs qu’une telle chose puisse exister. Il s’adresse plutôt à un publique junior ou en tout cas nouveau venu dans l’agilité et adresse deux questions essentielles :

  • Quelles sont les activités que doit mener ou maîtriser le chef de projet : Ce sujet est traité tout au long du livre, car les différents chapitres traitent chacun un aspect spécifique des disciplines à maîtriser : ébauche de la vision, gestion des besoin, suivi des hommes et pilotage du projet. Il manque hélas une partie consacrée aux tests, et je regrette de mon coté que la facette plus technique du projet ne soit pas abordée, car je considère le rôle du chef de projet comme davantage holistique.
  • Quel style aborder pour gérer les projets ? Le titre du livre réponds à cette question, bien que parfois le texte ne nous laisse pas clairement comprendre quelle approche est la bonne. Toutefois mettre les approches classiques et agiles en perspective est un bon exercice.

L’une des particularités du livre est certainement de laisser une part importante aux retours d’expériences (y compris ceux de votre serviteur) pour éclairer le propos. Sans être réellement aride ni académique, celui-ci est souvent un peu trop formel à mon goût.

Ce livre en est maintenant à sa 3ème édition. Que dire des évolutions entre la première mouture et le dernier rejeton ?

Tout d’abord que ces deux nouvelles éditions répondent en premier lieu au « business model » d’Eyrolles consistant à publier très régulièrement de nouvelles éditions de ses best-sellers. Donc il s’agit d’un best seller ! Comme chacun sait, cela n’est pas synonyme de qualité, mais en l’occurrence ce texte atteint bien sa cible (celle que j’ai évoquée plus haut) et le succès du livre en est témoin.

Dans la seconde édition, l’auteur a profité de l’occasion pour rafraîchir sa prose, même si c’est de façon mineure. Cela se voit dès la pagination, le volume total passant de 230 à 250 pages (hors annexes). Il s’agit surtout d’ajouts à l’intérieur des chapitres existant, le texte de base me paraissant inchangé. Ainsi le chapitre 2 qui exposait déjà de manière synthétique et avec brio les différentes méthodes agiles, ajoute « Lean » à sa panoplie. Le chapitre 3 se voit étoffé d’un court comparatif entre les users stories et les cas d’utilisation. Utile en soi, ce comparatif est je pense matière à débat. En clair : il faut qu’on en reparle, Véronique ! Le chapitre 7, consacré à l’adoption des méthodes agiles est celui qui bénéficie le plus d’ajouts : mesure de l’adoption et accompagnement de la conduite du changement.

L’apport le plus important à l’ouvrage est la section consacrée aux apports du coach (toujours dans le chapitre 7). Ces quatre pages supplémentaires ciblent les apports du coach par rapport à l’équipe et au management sur le « savoir être ». Il s’agit d’une prémices du prochain livre de Véronique !

La troisième édition qui n’apporte à nouveau que des bribes de nouveautés. On notera ainsi :

La section dédiée aux organisations agiles, au chapitre 2, qui permet de valoriser les idées avancées par Jérôme Barrand. Le chapitre 4, se voit lui, gratifié d’une page consacrée au pomodoro, ce qui est un ajout original et sympathique. Au chapitre 6, un petit ajout est fait sur le thème de la facilitation.

Sans avoir réellement vieilli, le livre voit son public se restreindre d’année en année : s’il adressait un public d’early adopter lors de sa sortie, il s’agirait maintenant plutôt de late adopters, pas forcements enclins à aller rechercher activement de l’information. Véronique Messager ne semble guère souhaiter poursuivre la politique de retouche mineures du texte et c’est à son honneur.

Si vous débutez en gestion de projet et vous posez la question de l’adoption d’une approche agile, ce livre est pour vous. Il vous permettra de poursuivre plus facilement votre apprentissage par des textes plus avancés ensuite.

Gestion de projet agile avec Scrum, Lean et XP

Référence complète : Gestion de projet agile, avec Scrum, Lean, Extreme Programming, 3ème édition – Véronique Messager-Rota – Eyrolles 2010 – EAN : 978 2 21212750 8

Gestion de projet agile avec Scrum, Lean, eXtreme Programming...


http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/2212127502?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s