Note de lecture : The Lean Startup, par Eric Ries

Note : 10 ; Le futur de l’agilité ? Book the year 2012 !

Je ne vais pas faire durer le suspens : j’adore ce livre ! C’est vrai, il parle de startups, en principe un sujet un peu éloigné de mes préoccupations quotidiennes. Mais en réalité tout ce qui y est dit ou presque est transposable dans le contexte d’un projet informatique.

Le Lean Startup est déjà un mouvement d’ampleur, que l’on ne peut plus ignorer et ce livre en est le texte emblématique, pour de bonnes raisons que je vais tenter d’expliquer. Tout d’abord, avant de devenir le gourou de ce mouvement Eric Ries était informaticien, et même un grand supporter des méthodes agiles en générale et d’extreme programming en particulier. Lui-même créateur de startups, il a vécu et cherché à dépasser les limites de l’approche agile et a puisé dans le Lean l’essence de ce qu’il souhaitait faire. Ce n’est pas une simple transposition du Lean, mais bel et bien l’esprit du Lean transposé dans le processus startup.

Il y a 5 principes sous-jacents au Lean Startup

  • Les entrepreneurs sont partout : Etre entrepreneur, ce n’est pas forcément être enfermé dans un garage avec 3 copains. On peut être entrepreneur dans une entreprise, ou même sur un projet.
  • L’entreprenariat EST le management : Le Lean Startup est un processus pour les business d’extrême incertitude. Cela requiert un nouveau type de management.
  • Validated Learning : C’est le cœur du Lean Startup. Le processus a pour but d’apprendre, de permettre de valider des hypothèses. Il est facile d’arguer que l’on a appris quelque chose, le but est d’apprendre quelque chose d’utile étayé par des données. Il s’agit donc d’avoir une approche scientifique de la connaissance.
  • Build-Mesure-Learn : C’est le cycle du Lean Startup. Le but d’une startup est de construire un produit à partir d’idées et d’en mesurer l’effet auprès de clients. Puis de produire un nouvel incrément à partir de ce que l’on a appris.
  • Innovation accounting : Ce sont les choses ennuyeuses qui comptent dans le succès d’une startup. Très peu est lié à la vision initiale, car ce que l’on construit finalement n’a pas forcément beaucoup à voir avec l’idée initiale. Ce qui construit le succès, c’est de rester engagé sur les étapes d’évolution, de persévérer ou de pivoter, jour après jour.

Je serais bien en peine de résumer simplement ce livre. Je vais donner les grandes lignes des 3 parties (mais vous trouverez cela sur Amazon de toute façon). Puis j’essaierai de vous dire pourquoi j’aime ce livre.

La première partie, « Vision », nous explique les bases du cycle du Lean Startup : Démarrer, définir, apprendre et expérimenter. On part dune vision, ce que Ries appelle « l’acte de foi ». Mais au lieu de partir gaillardement de l’avant, on s’efforce de valider la ou les hypothèses sous-jacentes en construisant et exposant le plus rapidement possible un MVP (minimal viable product). Contrairement aux approches agiles, le focus se fait sur la vitesse et ce que l’on souhaite apprendre au détriment éventuel de tout le reste !

La seconde partie, « Piloter », évoque le processus dans sa durer : Tester ses idées, les mesurer et savoir interpréter les mesures, en terme d’évolution et non en « mesure de vanité ». Enfin cette partie évoque un des thèmes centraux de l’approche : pivoter.

La troisième partie « Accélérer » traite de tout ce qui permet de raccourcir le temps de cycle : diminution des lots (hérité du Lean), déploiement continu, etc…

J’ai été très (trop) vite à parcourir le contenu du livre et j’ai zappé beaucoup de points importants. Ce n’est pas critique, car vous allez le lire. Le Lean Startup m’apparaît ici comme l’étape qui suit l’agilité.

Une étape où l’on ne se satisfait plus de backlog ou de user stories, mais où l’on va au front pour comprendre et décider de la prochaine étape.

Une étape où il n’y a plus une équipe de développement qui développe (certes en collaboration) avec un utilisateur où un Product Owner, mais simplement un startup qui fait le boulot et où on ne parle plus de rôle.

Une étape où le ne mesure plus la vélocité d’une équipe au nombre de user stories achevées, mais où cette notion même n’a plus de sens et où on se focalise sur le progrès du business.

Eric Ries fait passer dans son livre des concepts forts, étayé par des idées empreintes d’intelligences avec de nombreux exemples à la clé qui en rendent la lecture très agréable. Il n’y a réellement aucune longueur dans ce texte. Au contraire : il m’apparaît que faire le tour de ce sujet en un seul ouvrage n’est pas possible. J’ai eu l’impression d’avoir entre les mains « l’extreme programming » des années 2010, un livre qui engendrera et nécessitera des développements. En fait cela a déjà commencé. La lame de fond « Lean Startup » ne fait que débuter. Elle va impacter de nombreux domaines dans les années à venir et va voir son cercle d’influence s’agrandir, ses idées et ses pratiques se développer.

Je n’ai pas hésité à en faire mon « book of the year » dès maintenant. Nous sommes au mois de Mai et je n’ai guère de doute. Ma question est plutôt : est-ce là mon « book of the décade » ?

Si je n’ai pas été assez clair sur ce que je pense de ce texte et quel est mon conseil : relisez depuis le début, ça ne peut pas vous échapper !

lean-startup

Référence complète : The Lean Startup – Eric Ries – Crown Business 2011 – ISBN : 978-0-307-88789-4

The Lean Startup: How Today's Entrepreneurs Use Continuous Innovation to Create Radically Successful Businesses


http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0307887898?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s