Note de lecture : Présentation Zen, par Garr Reynolds

Note : 7 ; Transformer des présentations ennuyeuses en expérience émotionnelle !

Ce livre est à l’image du Zen dont il s’inspire : il donne un message simple et pourtant difficile à décrire ! Je ne vais essayer de décrire par la table des matières ce livre de 220 pages, mais me contenter d’une description générale.

Tout d’abord, le livre lui-même : il fait 220 pages, mais est très loin d’être couvert de texte. Il se lit donc plutôt rapidement. En fait, le livre expose par lui-même les conseils que l’auteur veut faire passer : simplicité, clarté, pureté, élégance. Nous avons donc à faire à un livre à la mise en page soignée, imprimé en couleur sur papier glacé ! Les principes et conseils de l’auteur sont abondamment illustrés. Très abondamment illustrés ! Et c’est une bonne chose.

Le contenu lui-même, maintenant. Le principe des « présentations zen » est en fait très simple, il se résume en gros comme suit :

  • Les présentations doivent être belles, simples et élégantes.
  • La présentation ne doit pas être redondante avec la prose du présentateur. Evitez les diaporamas remplis de texte, avec des listes à puce (comme ici). Si nécessaire on peut distribuer un document papier complémentaire à l’auditoire (avec des listes à puce ici, donc finalement ça va).
  • Une présentation doit être préparée et scénarisée, comme l’est une performance scénique. Car c’est une performance scénique.
  • Un visuel est une aide qui doit agir au niveau émotionnel. Ce n’est pas un document. Un visuel sans la prestation du présentateur ne sert à rien.

L’ouvrage décrit et développe les quelques principes que j’ai maladroitement retranscrit ici. Il y a de nombreux conseils, mais surtout la volonté de faire passer un état d’esprit, une idée de ce que doit être une présentation réussie. C’est sans doute pour cela que ce livre est difficile à décrire : c’est d’avantage une source d’inspiration que des recettes de cuisines.

Si vous vous livrez parfois à des présentations en public, ou à des formations, ne passez pas à côté de ce livre : je pense et j’espère qu’il vous inspirera, comme il l’a fait pour moi !

presentation-zen

Référence complète : Présentation Zen, pour des présentations plus simples, claires et percutantes – Garr Reynolds – Pearson 2008 (V.O. : Presentation Zen : Simple Ideas on Presentation Design and Delivery, ISBN : 978-0-321-52565-9) – ISBN : 978-2-7440-2270-8

Presentation Zen: Simple Ideas on Presentation Design and Delivery


http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/0321525655?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on

Note de lecture: Liferay in Action par Richard Sevoz Jr

Une bonne introduction au développement d’application sur Liferay avec les outils Liferay.

Ce genre d’ouvrage destiné à décrire le « how to » d’une plateforme spécifique est souvent un livre de commande, et par conséquent d’un style sinon laborieux du moins peu enthousiasmant. La bonne surprise est que ce n’est pas le cas ici. Richard Sevoz sait écrire et son style contribue grandement à rendre agréable une lecture qui serait sinon d’un style assez aride.

Un autre point aussi assez important : on n’en prend pas pour trop cher ici ! Le livre se limite à 300 pages auxquelles il faut rajouter les 50 pages d’annexes. Celles-ci fourmillent de matière intéressante sur les API, l’IDE, etc… Le texte en lui-même est découpé en 10 chapitres regroupés en 3 parties.

La première partie « working with Liferay and Portlets » est constituée de 2 chapitres et couvre 60 pages. Cela couvre la découverte de la plateforme Liferay (au chapitre 1) à la réalisation d’une Portlet « hello world » au chapitre 2. Ce faisant on découvre comment Liferay structure un site et la mise en place de l’environnement de travail. C’est simple et progressif, mais certains aspects (surtout sur la structure du portail) sont passés un peu rapidement !

La seconde partie « writting applications on Liferay’s plateform » couvre 5 chapitres totalisant 140 pages. C’est le cœur de l’ouvrage. Le chapitre 3 se focalise sur l’écriture d’une Portlet « data driven » en utilisant les outils et frameworks spécifiques à Liferay. Au chapitre 4 on met en place un MVC qui est là aussi un Framework spécifique Liferay. Le chapitre 5 consacré aux Layouts et Thèmes est à mon avis raté : il est confus et rentre peu dans la matière. A mon avis cela aurait mérité une partie spécifiquement consacré à cela, quitte à réduire sur d’autres aspects. Le chapitre 6 consacré à l’interfaçage avec des sites sociaux est asse original, même si les exemples ne sont guère convaincants. Cette seconde partie se conclue par un chapitre consacré aux API de collaboration : discussions, rating et assets. Le sujet est couvert un peu rapidement mais on moins on met le pied à l’étrier !

La troisième partie « customizing Liferay » est longue de 100 pages couvrant 3 chapitres. Elle adresse les aspects avancés de Liferay, et n’est donc pas un aspect obligatoire : Le chapitre 8 couvre les « hooks permettant de personnaliser le comportement par défaut de Liferay. Un aspect qui nécessite la plus grande vigilance ! Le chapitre 9 traite des « ext » plugins. C’est un aspect que l’on préfèrera certainement éviter, mais il est utile de savoir que c’est là et qu’on peut l’utiliser ! Enfin le chapitre 10 propose de faire le tour des API Liferay les moins utilisées afin de ne pas rater certaines des possibilités méconnues de la plateforme.

Le focus de ce livre est clairement de développer sur Liferay avec les outils et frameworks de Liferay et uniquement cela. C’est intéressant car complémentaire dans l’approche avec le « Portlet in Action » sorti au même moment. D’un autre côté beaucoup des outils et frameworks présentés semblent d’un autre âge : le MVC semble assez pathétique, pour ne pas parler du Velocity qui se marrie avec un Javascript qui nous plonge 10 ans dans le passé ! Et je parle même pas du build avec Ant ! Sur ce point d’ailleurs, l’auteur semble … disons conservateur car une chaine de build avec Maven semble exister !

En conclusion : on ne perd pas son temps avec ce livre. C’est une très bonne introduction à Liferay et en connaître les outils est utile, quitte à les abandonner. Pour aller plus loin, on préfèrera le « Portlet in Action » et on s’intéressera globalement aux frameworks et outils de build plus au goût du jour !

liferay-in-action-manning

Référence complète : Liferay in Action – Richard Sevoz Jr – Manning 2011 – ISBN : 978-1-935182-82-5

Liferay in Action: The Official Guide to Liferay Portal Development


http://www.goodreads.com/book/add_to_books_widget_frame/193518282X?atmb_widget%5Bbutton%5D=atmb_widget_1.png&atmb_widget%5Bhide_friends%5D=on