Stephen Hawking expliqué simplement !

Pourquoi Stephen Hawking est-il considéré comme notre plus scientifique aujourd’hui en vie ? Et quelle découverte fondamentale a-t-il fait pour cela ? Cette animation a pour but d’expliquer aussi simplement que possible des concepts incroyablement compliqués sur les trous noirs, les singularités et comment tout s’assemble pour expliquer la formation de l’univers !

Publicités

Une cartographie de l’origine de l’univers

Cette image est une reconstitution faite d’après les données collectées par le satellite Plank. Il donne, à partir du rayonnement lumineux fossile de longueur d’onde millimétrique, une image de l’univers 380000 ans seulement après le Big Bang.

Notre galaxie à 9 Giga Pixels

Il s’agit d’une vue agrégée de multiples prises de vues de la partie centrale de notre galaxie, soit 84 millions d’étoiles.

Je vous recommande le lien vers la vue zoomée figurant sur cette page. Cette vue reste un peu décevante eut égard à la taille annoncée de cette fresque. Si vous avez 25 Giga octets d’espace disque et un écran vraiment, vraiment très grand vous pouvez télécharger la vue originale dans un format compatible Photoshop.

Notre galaxie à 9 Giga Pixels

crookedindifference:

Rest in Peace, Neil Armstrong

Buzz Aldrin took this picture of Neil Armstrong in the cabin after the completion of the first EVA. This is the face of the first man to set foot on the Moon, just hours earlier, on July 20th, 1969.

Neil Armstrong was a quiet self-described nerdy engineer who became a global hero when as a steely-nerved pilot he made “one giant leap for mankind” with a small step on to the moon. The modest man who had people on Earth entranced and awed from almost a quarter million miles away has died. He was 82.

RIP Neil Armstrong. You’re part of the human kind history.

Le “Google Earth” de l’univers …

Enfin, pas tout à fait ! Si le potentiel est là, les données collectées par le Sloan Digital Digital Survey ne permettent pas de se déplacer à son grée parmi les 400000 galaxies répertoriées (bientôt 500000). On est encore loin des 500 milliards estimées, mais nous n’avons là que des galaxies effectivement identifiées, répertoriées et catégorisées !

Je pense que l’on pourra sous peu se déplacer dans l’univers comme nous le faisons avec Google Earth grâce aux données du SDSS. En attendant, savourez comme moi ce moment d’émerveillement : un voyage dans l’univers à un million de milliard de fois la vitesse de la lumière !