Note de lecture : The Java Developer’s Guide to Eclipse, 2nd edition, par Jim D’Anjou, Scott Fairbrother, Dan Kehn, John Kellerman & Pat McCarthy

Note : 6 ; De l’Eclipse au kilo !

Voici un pavé, du vrai, du gros, du 1000 pages ! Ce gros pavé, justement, se veut la bible du développement avec et pour Eclipse. Honnêtement, cet ouvrage semble venir d’un autre temps, celui où l’on payait les livres au kilo ! Celui-ci n’est plus tout neuf, mais il me semble que même à cette époque cette tendance s’estompait. Et plus encore chez Addison Wesley. Le livre compte 34 chapitres et je n’ai franchement pas l’envie de tous les passer en revue. Heureusement, ceux-ci sont regroupés en 6 parties, ce qui rend plus huain le survol du texte.

La première partie couvre près de 200 pages et est consacrée à l’utilisation d’Eclipse. Les 6 chapitres qui la compose noircissent beaucoup de papier pour dire en grande partie ce que l’on sait ou a déjà deviné. Il y a bien quelques informations à grapillé dans les coins, mais c’est majoritairement un gâchis de temps et d’espace.

La seconde partie est consacrée aux fondamentaux de l’extensibilité d’Eclipse. Le but ici est de comprendre les points d’extensions, les notions de base des frameworks fondamentaux (SWT, JFace) et d’être en mesure de créer un plugin. On en prends pour 130 pages et 7 chapitres, et c’est curieusement plus intéressant et plus instructif que la première partie.

Lire la suite

Waiting for the Storm…

Le Storm User Group, c’est une initiative de quelques collègues autour du « big data temps réel ». Aujourd’hui, nous parlons de Storm et quelques infrastructures qui peuvent s’y connecter. Demain, il s’agira peut-être de Spark ou d’autres…

Halte là ! Je vais peut-être un peu vite ? Et d’abord, Storm, qu’est-ce que c’est ? Voilà une question à laquelle une partie de cette première rencontre va être consacrée.

Oui, Storm, qu’est-ce que c’est ?

C’est Florian Hussonois qui va répondre à cette question. Nous pourrions résumer la chose en déclarant simplement qu’il s’agit d’un Hadoop « temps réel ». Il s’agit en quelque sorte d’un middleware permettant le traitement d’évènements en mode flux.

Un (petit) peu d’historique

Storm a été développé par Nathan Marz chez BackType en 2011. La société est rachetée ensuite par Twitter qui promeut le projet et le passe en Open-Source. La première release officielle date de 2011. En Septembre 2014, le projet devient officiellement « Apache Top Level Project » alors même qu’il n’a pas encore atteint la release 1.0 !

Ecrit principalement en Clojure et en Java, ce « processeur d’évènements » est conçu pour traiter un flux de très nombreux évènements (des tuples dans la terminologie Storm), à savoir 1 millions de tuples par seconde et par noeud (1 seul coeur processeur), avec tolérance aux fautes, gestion de la scalabilité et garantie de traitement !

image

Lire la suite